AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Revue de Presse des Actualités en France

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Mer 19 Mar - 13:34

Mercredi 19 mars 2008

*Jean Leonetti va évaluer la loi sur la fin de vie

M.Fillon a chargé mercredi Jean Leonetti, député-maire UMP d'Antibes, d'une mission d'évaluation de la loi de 2005. Jean Leonetti doit "évaluer la mise en oeuvre concrète de la loi et de faire des propositions pour remédier à la méconnaissance ou la mauvaise application des textes et éventuellement à l'insuffisance de la législation." L'annonce survient après que la justice a refusé lundi à Mme Sebire, atteinte d'une tumeur incurable, une euthanasie active. "Cette mission s'effectuera avec le concours du ministère de la Santé et un débat pourrait s'ouvrir sur ce sujet à l'occasion du vote des lois de bioéthiques", a ajouté le député des Alpes-Maritimes, par ailleurs cardiologue. La loi sur la fin de vie du 22 avril 2005, relative au droit des malades et à l'accompagnement en fin de vie, dont Jean Leonetti fut le rapporteur, tend à instaurer un droit au "laisser mourir", sans permettre aux médecins de pratiquer une euthanasie active. La loi avait été mise au point par une mission d'information de l'Assemblée et adoptée à l'unanimité par le Parlement en 2005. Le groupe PS à l'Assemblée nationale a également annoncé mercredi la constitution d'un groupe de travail sur la fin de la vie, en vue de déposer "dans les mois à venir" un texte de loi améliorant la législation dans ce domaine. "Le drame vécu par Chantal Sébire rappelle combien notre législation est impuissante à répondre à ces demandes poignantes de malades incurables de terminer leur vie dans la dignité", a souligné le groupe socialiste dans un communiqué. Pour le groupe PS, "la réalité vécue par ces malades incurables et les cas de conscience qu'ils provoquent pour le personnel soignant obligent le législateur à réfléchir sans tabou au droit pour un malade incurable de choisir sa mort". "C'est à leur souffrance que les députés PS veulent répondre en constituant un groupe de travail autour de Manuel Valls - avec Gaëtan Gorce, Marisol Touraine, Jean-Marie Le Guen, Alain Vidalies - dans le but de proposer et de déposer dans les mois à venir un texte de loi améliorant notre législation", a ajouté le groupe.

*Bébés congelés: appel du non-lieu de M.Courjault

Le parquet général a fait appel mercredi du non-lieu de Jean-Louis Courjault dans l'affaire des "bébés congelés". Le parquet veut "faire procéder par les magistrats de la chambre de l'instruction de la Cour d'appel à l'examen de la décision du juge d'instruction" de ne pas renvoyer Jean-Louis Courjault devant les Assises pour "complicité d'assassinat". Véronique Courjault, mise en examen pour "assassinats", avait été renvoyée le 12 mars devant les Assises. Le parquet général souhaite "assurer sur cette décision un double regard par une formation collégiale". Le non-lieu "est un soulagement pour moi et mes enfants", avait déclaré le 13 mars Jean-Louis Courjault, alors mis en examen pour "complicité d'assassinat" et laissé libre. Il vit en Touraine avec les deux enfants du couple, âgés d'une dizaine d'années. Mme Courjault a été mise en examen le 12 octobre 2006 pour "assassinats" après avoir avoué trois infanticides: ceux de deux bébés nés en septembre 2002 et décembre 2003 alors que le couple vivait à Séoul, et celui d'un nouveau-né mis au monde clandestinement au cours de l'été 1999 en France.

*Affaire du SMS: Sarkozy retire sa plainte

Le parquet de Paris a confirmé mercredi que Nicolas Sarkozy a retiré sa plainte contre le "Nouvel Observateur". Selon un journaliste du site de l'hebdomadaire, Airy Routier, Nicolas Sarkozy avait envoyé à son ex-épouse, huit jours avant son mariage avec Carla Bruni le 2 février, un SMS indiquant: "Si tu reviens, j'annule tout". L'hôte de l'Elysée avait déposé plainte le 7 février contre nouvelobs.com. "'Le Monde' publie aujourd'hui un texte de Carla Bruni dans lequel elle annonce que son mari retire sa plainte contre le Nouvel Observateur", a fait savoir le quotidien mercredi. Entendue début mars par les policiers de la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP), Cécilia Ciganer a démenti avoir reçu ce SMS. Selon France Inter, Airy Routier a envoyé une lettre à Carla Bruni pour lui présenter ses excuses pour son article et reconnaître son erreur. Airy Routier a confirmé à l'AFP s'être excusé "à titre personnel" auprès de la nouvelle épouse de l'hôte de l'Elysée. Mais il maintient l'authenticité de son information. "J'ai écrit de ma propre initiative à Carla Bruni-Sarkozy la semaine dernière pour lui dire qu'à titre personnel, en marge des controverses publiques sur le SMS contesté, je lui exprimais mes regrets de l'avoir blessée par cette publication", a dit le journaliste du "Nouvel Observateur". "C'était une lettre personnelle dans laquelle je n'ai jamais mis en cause l'authenticité du SMS. Je maintiens totalement ma position là-dessus", a-t-il en revanche précisé. La plainte du chef de l'Etat était "une plainte d'intimidation qui ne tient pas debout devant la justice" et "il fallait bien" que Nicolas Sarkozy la retire "à un moment ou à un autre", a-t-il ajouté.

*Perpignan/fraude: appel à témoins

La candidate PS aux municipales a lancé mercredi un appel à témoins "à tous ceux qui ont assisté à des fraudes". Mme Amiel-Donat a assuré tous les témoins qu'ils pourraient déposer "sous X" pour se mettre à l'abri d'éventuelles représailles. Sa liste a été devancé dimanche de 574 voix par celle du sénateur-maire sortant Jean-Paul Alduy mais un président de bureau de vote pris en flagrant délit de "fraude électotale" présumée a été mis en examen mardi. "Légalement, il est possible d'assurer la confidentialité des témoignages devant huissier", a précisé la candidate, professeure agrégée de droit et avocate, au cours d'une conférence de presse. Si le président de bureau de vote a été découvert avec des bulletins de vote dans ses chausettes, d'autres langues se délient sur les pratiques électorales dans la ville. "Nous avons déjà identifié nombre d'irrégularités, recueilli plusieurs témoignages sur une entreprise à grande échelle de sollicitation de procurations auprès de personnes âgées, voire grabataires, dans les hôpitaux et maisons de retraite. La sollicitation de procuration est interdite par le code électoral", a précisé Mme Amiel-Donat. Elle a également cité le témoignage d'un ancien président de bureau, employé municipal, "qui a décrit les méthodes employées pour introduire des bulletins dans les urnes, et comment il y était contraint et préparé". Une plainte contre x pour "fraude électorale": Se félicitant de l'ouverture d'une information judiciaire dans cette affaire, elle a indiqué qu'elle s'était constituée partie civile et avait déposé plainte contre X pour "fraude électorale en faveur de la liste Alduy". La tête de liste gauche-Modem envisage également de déposer d'ici à vendredi, date limite légale, un recours en invalidation devant les tribunaux administratifs pour exiger une nouvelle élection. Elle entend "le déposer au dernier moment" lorsque tous les registres aurons été examiné "car des griefs découverts postérieurement seraient irrecevables". "Je sais que la procédure prendra du temps, mais je continue ce combat parce qu'il faut éradiquer ce système. Nous avons saisi le fil de la chaussette, il faut faire la pelote", a dit Mme Amiel-Donat.

*Le rapport sur l'adoption remis à l'Elysée

Jean-Marie Colombani remet mercredi à l'Elysée ses propositions pour remédier aux difficultés des familles adoptantes. L'ancien président du directoire du Monde a été chargé, en ocotbre dernier, par le président Nicolas Sarkozy d'une mission sur l'adoption. Il s'agit de remédier aux difficultés croissantes des familles françaises qui adoptent un enfant, en France et à l'étranger, où le nombre d'adoptions a chuté de 20% en 2007. En deux ans, le nombre d'adoptions internationales en France a diminué d'un millier d'unités, passant de 4.136 en 2005 à 3.162 en 2007. Cette baisse a suscité l'émoi des familles, d'autant que la réforme de 2005 était accompagnée d'un engagement du gouvernement de doublement du nombre des adoptions à l'étranger. Le nombre d'adoptions nationales stagne, il est environ de 800 chaque année. Le déséquilibre entre la diminution du nombre d'enfants adoptés à l'étranger et le nombre toujours élevé des agréments délivrés chaque année aggrave l'insatisfaction des familles. Les conseils généraux acceptent plus de 8.000 dossiers d'agrément par an, la procédure restant assez peu sélective malgré les délais, et le "stock" des agréments toujours valides est estimé à 30.000. Une réglementation plus sévère des procédures d'agrément est souhaitée par certains, avec par exemple un écart d'âge maximum entre le parent adoptant et l'enfant. L'Agence française de l'adoption (AFA), créée en 2006 pour suivre les dossiers, a reçu depuis février plus de mille dossiers pour le Cambodge, alors qu'une trentaine seulement seront envoyés. Les délais sont de ce fait de plus en plus longs. Pour la Chine (2.000 demandes envoyées à l'AFA) les familles sont prévenues qu'un dossier déposé aujourd'hui n'aboutira que dans quatre ans. Plusieurs raisons expliquent les difficultés croissantes de l'adoption internationale, face auxquelles certains pays, comme l'Espagne et l'Italie, s'en sortent mieux que la France. De plus en plus nombreux à signer la convention internationale des droits de l'enfant de La Haye de 1993, les pays privilégient désormais les adoptions par des nationaux et durcissent leurs critères. Certains refusent les adoptants célibataires, proposent des fratries, des enfants de plus de 5 ans, alors que les Français sont demandeurs de tout petits, ou des enfants "à particularité". D'autres, comme la Colombie, exigent des enquêtes psychologiques plus poussées que ne le nécessitent les procédures d'agrément en France.

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
DIAMANT
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14734
Age : 50
Localisation : Native : FRANCE/ Expat : SPRING/TEXAS/USA
Emploi/loisirs : Etudiante à Lone Star Collège/Maman Expatriée/Photos - Net - Scrap
Humeur : Joyeuse et Taquine
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Mer 19 Mar - 15:06

Ah ben c'est une bonne nouvelle si enfin le gouvernement va bosser sur la facilité d'adopter car je trouve inconcevable qu'on soit obligé d'aller chercher des enfants à l'étranger pendant qu'il y en a pleins chez nous en France !! vlà une bonne nouvelle moi je dis !! pourvu qu'ils soient vite actifs pour toutes ces familles en mal d'enfant !! ça évitera les problèmes de l'an passé avec l'association arche de zoé !!!

_________________


Invité quotidiennement
Revenir en haut Aller en bas
http://lesexpatsreunis.1fr1.net
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Mer 19 Mar - 15:18

tout a fait d'accord! Il c'est passé quoi avec l'Arche de Zoé?

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
DIAMANT
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14734
Age : 50
Localisation : Native : FRANCE/ Expat : SPRING/TEXAS/USA
Emploi/loisirs : Etudiante à Lone Star Collège/Maman Expatriée/Photos - Net - Scrap
Humeur : Joyeuse et Taquine
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Mer 19 Mar - 15:23

ben tu te rappelles plus les enfants qui en fait étaient plus enlevés qu'orphelins ?? Avec de fausses perfusion et tout le toutim !! alors tu lis pas ce que tu nous mets comme actu ma belle ??? :lol:

_________________


Invité quotidiennement
Revenir en haut Aller en bas
http://lesexpatsreunis.1fr1.net
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Mer 19 Mar - 15:30

oh be il manquerais plus que ca, tiens! C'est un coup a ce que je me fasse virer ca si je ne lis pas ce que je mets!!! Si si je m'en rappelle mais alors dans la famille "memoire de poisson rouge" je veux la fille et la, t'as la bonne pioche assuree!!

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
DIAMANT
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14734
Age : 50
Localisation : Native : FRANCE/ Expat : SPRING/TEXAS/USA
Emploi/loisirs : Etudiante à Lone Star Collège/Maman Expatriée/Photos - Net - Scrap
Humeur : Joyeuse et Taquine
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Mer 19 Mar - 15:31

tu sais ce qu'il te dit le poisson rouge ????

_________________


Invité quotidiennement
Revenir en haut Aller en bas
http://lesexpatsreunis.1fr1.net
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Mer 19 Mar - 15:38

Quoi??



Oh ben non...................................


..................................................


J'suis pas virée quand meme!!!!

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Mer 19 Mar - 15:39

Ah mais attends, je disait que c'etait moi la faille poisson rouge, pa toi!!!!

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
DIAMANT
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14734
Age : 50
Localisation : Native : FRANCE/ Expat : SPRING/TEXAS/USA
Emploi/loisirs : Etudiante à Lone Star Collège/Maman Expatriée/Photos - Net - Scrap
Humeur : Joyeuse et Taquine
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Mer 19 Mar - 15:40


Non je peux pas tu me fais trop rire !!! désolée c'était bien tenté !!!


La réponse c'était refait le tour du bocal je me rappelle plus !! je te rappelle quand même que moi je suis poisson !! lol!

_________________


Invité quotidiennement
Revenir en haut Aller en bas
http://lesexpatsreunis.1fr1.net
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Mer 19 Mar - 15:42

Quel bocal????

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
DIAMANT
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14734
Age : 50
Localisation : Native : FRANCE/ Expat : SPRING/TEXAS/USA
Emploi/loisirs : Etudiante à Lone Star Collège/Maman Expatriée/Photos - Net - Scrap
Humeur : Joyeuse et Taquine
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Mer 19 Mar - 15:43

j'ai oublié :rigole: :rigole: de quoi tu parles déjà ?? de confitures ??? :oublie: j'aime pas la confiture :rien fait:

_________________


Invité quotidiennement
Revenir en haut Aller en bas
http://lesexpatsreunis.1fr1.net
Nanjie
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6162
Age : 50
Localisation : POITIERS (86) FRANCE
Emploi/loisirs : adjointe de manager de caisses( en congé parental 3 ans ;)) ,ma famille,le net,le cinéma...
Humeur : top-délire
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Mer 19 Mar - 16:10

le dialogue de sourde!!!!

_________________
L'age de ma margot>>>>et oui


L'age de ma mylène
Invité Votez pour votre forum quotidiennement
Revenir en haut Aller en bas
http://nanjie1968.spaces.live.com/default.aspx
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Mer 19 Mar - 16:10

:mdrrrr:

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
Melili
Ex-Expatrié(e)
Ex-Expatrié(e)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10125
Age : 29
Localisation : Native: BREST/Ex Expat: HOUSTON/TEXAS/USA
Emploi/loisirs : Etudiante /Chant/Jonglerie/Scrapbooking
Humeur : fatiguée
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Jeu 20 Mar - 6:17

mdr les filles!!!
merci pour toute ces infos!!! hihi
Revenir en haut Aller en bas
http://melili02.skyblog.com
Nanjie
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6162
Age : 50
Localisation : POITIERS (86) FRANCE
Emploi/loisirs : adjointe de manager de caisses( en congé parental 3 ans ;)) ,ma famille,le net,le cinéma...
Humeur : top-délire
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Jeu 20 Mar - 16:48

Grande distribution: crise ouverte entre les enseignes en pleine réforme du secteur

Le groupement Leclerc, leader de la distribution en France, et Les
Mousquetaires (Intermarché, Ecomarché, Netto) ont annoncé jeudi dans
des communiqués séparés leur départ de la FCD.
Ces annonces interviennent alors que le projet de loi de
modernisation, qui sera examiné au Parlement en mai, prévoit des
réformes dans la distribution et que des négociations sont en cours
entre pouvoirs publics et professionnels du secteur.
Ces réformes porteront sur un assouplissement de la loi Raffarin
sur l'implantation commerciale et donneront la possibilité pour les
distributeurs de négocier les tarifs des fournisseurs.
"Certaines divergences ont pu apparaître sur des orientations
stratégiques dans le cadre des réflexions sur les réformes en cours",
ont souligné Les Mousquetaires, également propriétaires des enseignes
vestimentaires Vêti et de bricolage Bricomarché ainsi que les
restaurants Restaumarché.


"Les spécificités de notre groupe de distribution, composé de plus
de 3.000 chefs d'entreprise indépendants ne se retrouvaient pas
nécessairement prises en compte dans les échanges que nous pouvions
avoir avec les différents membres de la FCD, essentiellement composée
de groupes de distributeurs intégrés", a ajouté le groupement.
Contrairement aux groupes dits "intégrés" (Carrefour, Casino et
Auchan), les groupements Leclerc et Les Mousquetaires sont composés de
propriétaires de magasins indépendants.
"Nous ne sommes pas intéressés par l'ouverture dominicale et ne
souhaitons pas participer à la campagne de la FCD sur le sujet. Nous
sommes pour une réforme radicale de la loi Raffarin, mais ce n'est pas
l'avis des groupes intégrés", a précisé à l'AFP Michel-Edouard Leclerc,
patron de la centrale éponyme qui regroupe 470 d'adhérents.
"Concernant la réforme de la loi Galland, certes Jérôme Bédier
(président de la FCD, ndlr) a fait plier les autres distributeurs sur
la négociabilité des tarifs, mais son ralliement a été tardif", a
ajouté M. Leclerc.
Jérôme Bédier a réfuté les problèmes de "divergences stratégiques"
mais regretté que ces annonces interviennent "le jour où l'Association
nationale des industries alimentaires (Ania) se mobilise contre la
réforme de la loi Galland. C'est dommage car le commerce n'est pas
suffisamment uni".
Concernant l'ouverture dominicale, il s'est dit "partisan de quelques dimanches en plus, passer de 5 à 10 ou 12".
La FCD compte parmi ses adhérents les distributeurs alimentaires
Carrefour (Champion, 8 à huit, Ed), Casino (Franprix, Leader Price),
Auchan (Atac), Picard, mais aussi des chaînes spécialisées comme Darty,
Décathlon, Fnac ou Leroy Merlin.
Système U (Hyper U, Marché U et Super U) est désormais le seul
adhérent composé de propriétaires de magasins indépendants au sein de
la FCD.
"Si les distributeurs veulent être des interlocuteurs crédibles
face aux pouvoirs publics, ils doivent être unis. L'Ania est homogène
sur sa position, nous avons aussi intérêt à l'être", a déclaré à l'AFP
son président Serge Papin, ajoutant que "c'est en restant à l'intérieur
de la FCD qu'on peut influencer les choses".

_________________
L'age de ma margot>>>>et oui


L'age de ma mylène
Invité Votez pour votre forum quotidiennement
Revenir en haut Aller en bas
http://nanjie1968.spaces.live.com/default.aspx
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Ven 21 Mar - 18:01

Vendredi 21 mars.

*Chantal Sébire: qui a décidé l'autopsie ?

L'avocat de Chantal Sébire a affirmé vendredi que l'autopsie de Chantal Sébire avait été ordonnée par la chancellerie. Le porte-parole de la chancellerie, Guillaume Didier a "démenti" qu'une "instruction de la Chancellerie ait été donnée au procureur de Dijon". Des analyses toxicologiques doivent encore être pratiquées à l'issue de l'autopsie dont les résultats ne devraient pas être connus avant plusieurs jours. L'enseignante, qui souffrait d'une tumeur incurable, avait été retrouvée morte mercredi à son domicile. Atteinte d'une esthésioneuroblastome, tumeur rarissime et incurable aux sinus et à la cavité nasale, qui la défigurait et la faisait atrocement souffrir depuis huit ans, cette mère de trois enfants avait médiatisé depuis plusieurs semaines son combat pour le droit à mourir dans la dignité. Elle disait vouloir être conduite vers la mort, en accord avec ses enfants et réclamait que la justice permette à son médecin de famille de lui administrer une dose mortelle de pentothal, ce qui a été refusé. Avant la nouvelle du décès, Matignon avait demandé mercredi à Jean Léonetti, rapporteur de la loi de 2005 instaurant un droit au "laisser mourir" mais pas à l'euthanasie active, une mission d'évaluation pour remédier éventuellement à "l'insuffisance de la législation". Au-delà de la très forte émotion suscitée par la médiatisation dès fin février de ce douloureux dossier, le cas de Chantal Sébire aura, cinq ans après l'affaire Humbert, relancé le débat sur l'euthanasie active légale, autorisée ou en cours d'autorisation dans trois pays de l'Union européenne (Pays-Bas, Belgique, Luxembourg) et en Suisse.

*
La Trinité-sur-mer toujours bloquée
Une cinquantaine de bateaux de pêche bloquent toujours ce matin le port de la Trinité-sur-mer (Morbihan). Ils hypothèquent ainsi le départ des régates du Spi Ouest-France et ont d'ailleurs tiré deux câbles sous-marins pour bloquer le port, ce qui a empêché les concurrents du Spi d'y entrer. Les pêcheurs réclament des aides rapides pour compenser la flambée des coûts du gazole. Cyril Alavoine, le directeur de cabinet du préfet du Morbihan Laurent Cayrel, se trouve à La Trinité ce matin pour négocier avec les pêcheurs, a précisé une porte-parole de la préfecture du Morbihan. Le départ de la première régate du Spi Ouest-France, à laquelle 3.500 régatiers doivent participer, a été repoussé de 10H30 à 13H00 en raison d'un fort vent prévu dans la matinée, ont annoncé les organisateurs jeudi soir. Les marins-pêcheurs ont organisé plusieurs actions ces derniers jours pour réclamer la mise en oeuvre immédiate du plan d'aide promis par le ministre de la Pêche, Michel Barnier, qui avait annoncé le 16 janvier le déblocage de 310 millions d'euros sur trois ans. Jeudi soir, le ministère de la Pêche a promis de verser les premières aides en faveur des pêcheurs dès vendredi et de régler un "très grand nombre" de dossiers avant la fin de la semaine prochaine.

*
7 islamistes interpellés dans le sud de la France
Sept islamistes présumés ont été interpellés mardi à Toulouse, Montpellier et Carcassonne, a-t-on appris jeudi soir. Cinq d'entre eux étaient toujours en garde à vue jeudi, les deux autres ayant été remis en liberté. Tous sont de nationalité française. Les perquisitions effectuées n'ont pas permis de découvrir d'armes. L'instruction en cours avait permis d'arrêter en novembre dernier, dans le Doubs, plusieurs islamistes avec saisie d'armes. Ils avaient semble-t-il le projet de se rendre en Irak pour combattre dans les rangs de l'insurrection. Les enquêteurs tentent d'établir si les personnes interpellées dans le sud de la France mardi, qui étaient en contact avec celles du Doubs, avaient l'intention de s'entraîner en vue elles aussi de se lancer dans le djihad.

*Grande-Borne: 9 personnes mises en examen

9 personnes sont soupçonnées d'avoir participé aux heurts du 2 mars à la Grande-Borne (Essonne) où des policiers avaient été blessés par des tirs de plombs. 3 jeunes gens ont été placés sous mandat de dépôt, un mineur a été placé en centre éducatif fermé, 5 suspects ont été laissés en liberté, parmi lesquels 4 ont été placés sous contrôle judiciaire. L'enquête s'est notamment basée sur une vidéo prise par les caméras de surveillance d'une boulangerie du quartier. Deux témoignages sous X ont été recueillis et de l'ADN avait été retrouvé sur divers éléments, a indiqué le procureur de la République d'Evry, Jean-François Pascal. Rappel sur les heurts dans la cité: Le 2 mars, lors de l'agression des policiers, les policiers avaient été touchés aux cuisses et au bras, et l'un d'eux près de la mâchoire. Un peu plus tôt, vers 16H00, une dizaine de jeunes s'en étaient pris à une boulangerie du quartier, tentant de mettre le feu à la boutique. A l'arrivée de la police, les jeunes braqueurs avaient pris la fuite avant d'être rejoints par une vingtaine d'autres personnes. Deux coups de feu, vraisemblablement de fusil à pompe, chargés avec du plomb, avaient été tirés en direction des policiers, selon le procureur. Des projectiles et des bouteilles remplies de graviers avaient été lancés dans leur direction. Une voiture avait été brûlée. Certaines personnes avaient été vues en train de manifester leur satisfaction en applaudissant et en levant les bras lorsque les tirs atteignaient leur cible.

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
DIAMANT
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14734
Age : 50
Localisation : Native : FRANCE/ Expat : SPRING/TEXAS/USA
Emploi/loisirs : Etudiante à Lone Star Collège/Maman Expatriée/Photos - Net - Scrap
Humeur : Joyeuse et Taquine
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Ven 21 Mar - 20:03

Oh ben malgré que je suis attristée par l'affaire de Chantal Sébire je suis contente qu'elle se soit délivrée de ce mal qui l'habitait !! Par contre son décès demeure un mystère !! a-t-elle procédé au suicide ?? je suppose que c'est pour cela qu'ils vont lui faire une autopsie !! affaire à suivre mais maintenant là où elle est, elle est enfin heureuse et sereine !! Paix à son âme !!

_________________


Invité quotidiennement
Revenir en haut Aller en bas
http://lesexpatsreunis.1fr1.net
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Ven 21 Mar - 20:38

tout a fait. Ils pensent que un medecin l'a aider a partir... la suit demain surement.

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Sam 22 Mar - 8:19

Samedi 22 mars

*Il y a 40 ans, le 22 mars à Nanterre

Il y a 40 ans, le 22 mars 1968, un groupe d'étudiants était à l'origine de ce qui allait devenir le mouvement de mai. Dans la soirée, 300 étudiants, dont Daniel Cohn-Bendit, se réunissent dans un amphithéâtre de Nanterre pour protester contre l'arrestation d'étudiants qui militent contre la guerre au Vietnam. Cette initiative va déboucher sur le grand mouvement étudiant, social et politique de mai, marqué par la première grande grève générale en France depuis 1936. Au mois de janvier, quand le ministre de la Jeunesse et des Sports François Misoffe vient inaugurer la piscine de l'université de Nanterre, il est pris à partie par un étudiant en sociologie, Daniel Cohn-Bendit, qui l'interpelle sur les questions de sexualité. Il lui reproche de ne pas avoir abordé la question dans son "Livre blanc de la jeunesse", un gros rapport commandé par le général de Gaulle. Le ministre lui conseille, s'il a des problèmes sexuels, de plonger dans la piscine. A la réunion du vendredi 22 mars, pour protester contre l'arrestation d'un commando qui a défoncé une vitrine de l'agence de l'American Express à l'Opéra et brûlé un drapeau américain, des étudiants décident d'occuper la tour administrative de la fac. C'est la naissance du "mouvement du 22 mars". Sur les murs, leur premier slogan dit: "Non à l'université bourgeoise". L'administration suspend les cours jusqu'au 1er avril, pour éviter l'occupation de l'université, annoncée pour le 29 mars. Les étudiants se replient sur la Sorbonne, où ils occupent le grand amphithéâtre. Le 2 mai, après plusieurs incidents sur le campus, Nanterre est fermée. Le 3 mai, la Sorbonne est évacuée par la police. De violents incidents éclatent la nuit suivante au Quartier Latin. 600 personnes sont interpellées. Mai 68 est en route.

*Nouvel appel à la mobilisation

Des salariés de la grande distribution se sont mis en grève ou ont débrayé samedi, à l'appel de la CGT et de la CFDT. Cette nouveau mouvement pour les salaires était moins suivi que celui du 1er février mais certains magasins qui n'avaient pas été affectés alors ont débrayé samedi. CFDT et CGT appellent les salariés de la grande distribution à la mobilisation ce week-end pour les salaires. Ils jugent insuffisant l'accord signé par FO, la CFTC et la CGT en février. Des enseignes comme Carrefour, Tati ou Conforama ont été touchées par cette nouvelle grève. Des négociations sont en cours dans plusieurs grandes enseignes, ont indiqué les syndicats. Jean-Louis Bienvenu, de la fédération services de la CFDT a salué des avancées chez Carrefour, qui a proposé mercredi soir "3,2% d'augmentation générale" et la possibilité pour "8000 temps partiel de passer à temps complet". En revanche, chez les "discounteurs" ou les "indépendants", les avancées ne sont pas encore au rendez-vous, a-t-il estimé. Pour la CGT, même si les propositions formulées récemment sont nettement "plus favorables", elles demeurent insuffisantes. Les deux syndicats mettent ces avancées sur le compte du mouvement du 1er février. Avec 4,5% de grévistes, cette journée était une première dans le secteur de la grande distribution. 40% des hypermarchés ont été touchés par la grève, selon le patronat. Depuis, FO, CFTC et CFE-CGC ont signé un accord de branche qui garantit, selon ces syndicats, une rémunération minimale au niveau du Smic. La CFDT et la CGT ont estimé que cet accord était insuffisant. Le mouvement avait été particulièrement fort à Marseille, où la grève s'était poursuivie pendant quinze jours dans le plus grand hypermarché Carrefour de la ville. La grande distribution compte quelque 636.000 salariés en France. De très nombreuses caissières sont à temps partiel (70 à 80% dans les hyper, 60 à 70% dans les supermarchés), souvent subi, avec des horaires coupés, avec à la clé des salaires souvent inférieurs à 1000 euros.

*Déblocage du port de la Trinité-sur-Mer

Les pêcheurs qui bloquaient depuis 3 jours le port de La Trinité-sur-Mer ont décidé samedi de mettre fin à leur action. Le déblocage intervient après une nouvelle réunion à la préfecture, en présence d'un représentant du ministère de l'Agriculture et de la Pêche. Une cinquantaine de marins-pêcheurs, venus pour la plupart de Lorient, bloquaient le port depuis jeudi pour réclamer des aides rapides pour compenser la hausse des prix du gazole. Une cellule de crise sera mise en place mardi pour "examiner les dossiers des marins-pêcheurs les plus endettés, notamment les plus jeunes" et de programmer des rééchelonnements", a indiqué le cabinet du préfet du Morbihan. Les pêcheurs empêchaient notamment l'accès aux voiliers des régates du Spi Ouest France. Les épreuves, auxquelles participent 3500 régatiers et 500 voiliers, devaient commencer vendredi mais étaient paralysées par leur action. Les pêcheurs ont tiré jeudi deux câbles sous-marins pour bloquer le port, ce qui a empêché des concurrents du Spi d'y entrer ou d'en sortir. 3500 régatiers, sur 500 voiliers, sont attendus pour la course. Les marins-pêcheurs ont organisé plusieurs actions ces derniers jours pour réclamer la mise en oeuvre immédiate du plan d'aide promis par le ministre de la Pêche, Michel Barnier, qui avait annoncé le 16 janvier le déblocage de 310 millions d'euros sur trois ans. Jeudi soir, le ministère de la Pêche a promis de verser les premières aides en faveur des pêcheurs dès vendredi et de régler un "très grand nombre" de dossiers avant la fin de la semaine prochaine. Un représentant du ministère s'était déplacé à la réunion de samedi, pour détailler le plan de Michel Barnier.

*
Chantal Sébire: qui a décidé l'autopsie ?
L'avocat de Chantal Sébire a affirmé vendredi que l'autopsie de Chantal Sébire avait été ordonnée par la chancellerie. Le porte-parole de la chancellerie, Guillaume Didier a "démenti" qu'une "instruction de la Chancellerie ait été donnée au procureur de Dijon". Des analyses toxicologiques doivent encore être pratiquées à l'issue de l'autopsie dont les résultats ne devraient pas être connus avant plusieurs jours. La justice a écarté l'hypothèse d'une mort naturelle, après l'autopsie, mais a reconnu que les causes précises du décès restaient à déterminer. Il n'y a pas "de cause spécifique pouvant expliquer le décès", selon les premières conclusions. Les analyses se poursuivent. Le procureur de la République de Dijon, Jean-Pierre Alacchi, a indiqué vendredi soir que la famille de Chantal Sébire ne lui avait pas exprimé son opposition à une autopsie. L'enseignante, qui souffrait d'une tumeur incurable, avait été retrouvée morte mercredi à son domicile. Atteinte d'une esthésioneuroblastome, tumeur rarissime et incurable aux sinus et à la cavité nasale, qui la défigurait et la faisait atrocement souffrir depuis huit ans, cette mère de trois enfants avait médiatisé depuis plusieurs semaines son combat pour le droit à mourir dans la dignité. Elle disait vouloir être conduite vers la mort, en accord avec ses enfants et réclamait que la justice permette à son médecin de famille de lui administrer une dose mortelle de pentothal, ce qui a été refusé. Avant la nouvelle du décès, Matignon avait demandé mercredi à Jean Léonetti, rapporteur de la loi de 2005 instaurant un droit au "laisser mourir" mais pas à l'euthanasie active, une mission d'évaluation pour remédier éventuellement à "l'insuffisance de la législation". Au-delà de la très forte émotion suscitée par la médiatisation dès fin février de ce douloureux dossier, le cas de Chantal Sébire aura, cinq ans après l'affaire Humbert, relancé le débat sur l'euthanasie active légale, autorisée ou en cours d'autorisation dans trois pays de l'Union européenne (Pays-Bas, Belgique, Luxembourg) et en Suisse.

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
Melili
Ex-Expatrié(e)
Ex-Expatrié(e)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10125
Age : 29
Localisation : Native: BREST/Ex Expat: HOUSTON/TEXAS/USA
Emploi/loisirs : Etudiante /Chant/Jonglerie/Scrapbooking
Humeur : fatiguée
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Sam 22 Mar - 14:08

oui j'ai su aux infos qu'elle etait decede!! C'est mieux pour elle!! au moins elle ne souffre plus!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://melili02.skyblog.com
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Sam 22 Mar - 14:13

Tout a fait. J'ai vu une video d'elle et ca m'a fait vraiment mal au coeur pour elle.

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Dim 23 Mar - 5:54

Dimanche 23 mars

*Chantal Sébire: sa famille veut la paix

Les enfants de Chantal Sébire ont demandé samedi aux médias de les "laisser faire (leur) deuil dans la paix". Dans un message lu par Paul Amar lors de l'émission "sur France 5, les trois enfants de cette femme de 52 ans qui réclamait le droit d'être euthanasiée, ont demandé "à l'ensemble des médias" de cesser de les importuner. Atteinte d'une maladie incurable qui la défigurait, Mme Sébire a été retrouvée morte mercredi à son domicile. Le message des enfants de Mme Sébire: "Nous les enfants de madame Chantal Sébire, n'avons réalisé aucune déclaration depuis le décès de notre maman sous quelque forme que ce soit, par conséquent nous déclarons aujourd'hui que tout commentaire, article, information et reportage diffusés depuis le 19 mars 2008 au soir l'ont été sans notre accord", a lu Paul Amar, qui avait indiqué qu'il s'agissait d'un message transmis par Vincent, le fils de Mme Sébire."Nous demandons à l'ensemble des médias de nous laisser faire notre deuil dans la paix, la dignité et l'intimité (...) Nous ne souhaitons pas nous exprimer davantage, nous ne souhaitons pas être dérangés non plus".


*
Fnac: nouveau mouvement de grève
Des salariés des magasins Fnac ont à nouveau débrayé samedi pour défendre les salaires et l'emploi. Selon l'intersyndicale CGT-CFDT-CFTC-FO-Unsa-CNT-SUD, une vingtaine de magasins de province ont été touchés sur les 50 hors région parisienne. A Montpellier, l'Unsa affirme que la moitié du personnel a débrayé pendant 2h et distribué des tracts sur l'air de "mon job n'est plus perenne, c'est la faute à Olivennes", du nom du PDG de la Fnac. Selon Sud, une quarantaine de salariés du magasin de Lyon République ont expliqué samedi par mégaphone que "Pinault (PDG de PPR, propriétaire de la Fnac) n'a jamais autant gagné et tout ce qu'il propose c'est de monétiser nos RTT pour gagner plus". L'intersyndicale, qui affirme que le mouvement a touché notamment les magasins de Clermont-Ferrand, Marseille, Toulon, Annecy, Rennes, Lille, Troyes, Metz et Rouen, a reconnu que le la grève avait été moindre que le 11 mars en raison des congés posés pour le week-end de Pâques. La direction a évoqué pour sa part une mobilisation "assez faible", de l'ordre de 4%. Jeudi déjà, une centaine de salariés des Fnac de région parisienne avaient manifesté devant le magasin place de la Bastille à Paris pour les mêmes motifs, c'est à dire pour des augmentations salariales et contre "l'hémorragie d'effectifs". Une nouvelle séance de négociations est prévue mercredi mais "la direction ne semble pas prête à lâcher quoi que ce soit, elle ne propose qu'une enveloppe de 1,5% d'augmentations au mérite et pas d'augmentation générale", a déploré André Chapuis, délégué syndical central CGT. De son côté, la direction, qui ne souhaite pas détailler ses propositions "en cours de discussion", assure que "les salaires de base ont augmenté de 6% en deux ans" et que "l'intéressement en 2007 a représenté un 14e mois de salaire pour les salariés hors Paris".

*
Débrayages dans la grande distribution
Des salariés de la grande distribution se sont mis en grève ou ont débrayé samedi, à l'appel de la CGT et de la CFDT. Ce nouveau mouvement pour les salaires était moins suivi que celui du 1er février mais certains magasins qui n'avaient pas été affectés alors ont débrayé samedi. CFDT et CGT appellaient les salariés de la grande distribution à la mobilisation ce week-end pour les salaires. Ils jugent insuffisant l'accord signé par FO, la CFTC et la CGT en février. Des enseignes comme Carrefour, Tati ou Conforama ont été touchées par cette nouvelle grève. Des négociations sont en cours dans plusieurs grandes enseignes, ont indiqué les syndicats. Jean-Louis Bienvenu, de la fédération services de la CFDT a salué des avancées chez Carrefour, qui a proposé mercredi soir "3,2% d'augmentation générale" et la possibilité pour "8000 temps partiel de passer à temps complet". En revanche, chez les "discounteurs" ou les "indépendants", les avancées ne sont pas encore au rendez-vous, a-t-il estimé. Pour la CGT, même si les propositions formulées récemment sont nettement "plus favorables", elles demeurent insuffisantes. Les deux syndicats mettent ces avancées sur le compte du mouvement du 1er février. Avec 4,5% de grévistes, cette journée était une première dans le secteur de la grande distribution. 40% des hypermarchés ont été touchés par la grève, selon le patronat.
Depuis, FO, CFTC et CFE-CGC ont signé un accord de branche qui garantit, selon ces syndicats, une rémunération minimale au niveau du Smic. La CFDT et la CGT ont estimé que cet accord était insuffisant. Le mouvement avait été particulièrement fort à Marseille, où la grève s'était poursuivie pendant quinze jours dans le plus grand hypermarché Carrefour de la ville. La grande distribution compte quelque 636.000 salariés en France. De très nombreuses caissières sont à temps partiel (70 à 80% dans les hyper, 60 à 70% dans les supermarchés), souvent subi, avec des horaires coupés, avec à la clé des salaires souvent inférieurs à 1000 euros.

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Lun 24 Mar - 6:58

Lundi 24 mars

*Alerte à la neige dans le Nord-Est

Une trentaine de départements du Nord, de l'Est et du centre sont concernés par une alerte à la neige et au verglas. La "plus grande prudence" est recommandée aux automobilistes pour les retours du week-end de Pâques, des Ardennes jusqu'aux Vosges, en Franche-Comté et sur une partie de la Bourgogne. Des difficultés sont attendues dès dimanche soir sur les routes en raison d'abondantes chutes de neige prévues jusqu'en début de matinée lundi. Cette perturbation devrait se traduire par plusieurs centimètres de neige au sol en plaine (entre 5 et 7 cm) et une couche plus significative sur le relief (10 à 15 cm), précise le Centre d'information routière Est. Ce dernier conseille aux automobilistes de différer tout déplacement jusqu'à lundi après-midi, où les conditions de circulation devraient redevenir plus satisfaisantes. Météo France rappelle que les vents soutenus et les températures en-dessous de zéro sont favorables à la formation de congères. L'alerte orange est en vigueur dans l'Ain, l'Isère, la Loire, le Puy-de-Dôme, le Rhône, la Savoie, la Haute-Savoie, l'Allier, la Côte-d'Or, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Nièvre, la Saône-et-Loire et les Vosges ainsi que dans 20 départements des régions Champagne-Ardennes, Franche-Comté, Nord-Pas-de-Calais et Picardie. Les départements de Moselle, du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, moins touchés, ont le niveau jaune de l'alerte.

*Remariage de Cécilia ex-Sarkozy à New York

Cécilia Ciganer-Albéniz, ex-épouse Sarkozy, a épousé dimanche à New York le publicitaire Richard Attias. Le couple s'est marié en début de soirée au coeur de Manhattan, dans le célèbre restaurant Rainbow Room au 65e étage du Rockefeller Center. La cérémonie civile a été suivie d'un cocktail et d'un dîner de gala auquel étaient conviés 150 invités, dont une majorité de Français. Les festivités avaient démarré par une fête privée organisée vendredi dans la maison à Greenwich (Connecticut) de Richard Attias, patron de Publicis. Samedi soir, Cécilia Ciganer-Albéniz, 50 ans, Richard Attias, 48 ans, et leurs invités ont assisté à Broadway à la comédie musicale "Mamma mia", après un dîner dans une steak house de Manhattan. Des rumeurs circulaient depuis plusieurs semaines sur le remariage de l'ex-première Dame de France avec le publicitaire, pour qui elle avait déjà quitté son mari en mai 2005. L'hebdomadaire français Paris-Match avait alors publié une photo du couple à New York en couverture d'un numéro en août 2005, s'attirant les foudres de Nicolas Sarkozy. Cécilia et Nicolas Sarkozy ont divorcé en octobre dernier, après onze ans de mariage. Des rumeurs de séparation avaient couru dès le début du mandat du président de la République. Cécilia Ciganer-Albéniz, qui convole pour la troisième fois, a eu deux filles d'un premier mariage avec l'animateur vedette de la télévision française Jacques Martin, décédé en 2007, et a un fils avec le président Sarkozy, Louis, âgé de 10 ans. Pour sa part, le chef de l'Etat français s'est remarié, lui aussi pour la troisième fois, le 2 février dernier avec Carla Bruni, chanteuse et ex-mannequin. Il est le premier chef de l'Etat français à s'être marié en cours de mandat depuis Gaston Doumergue en 1931.

*
Un sous-préfet limogé pour un écrit anti-israélien
Le sous-préfet de Saintes (Charente-Maritime) a été limogé a fait savoir samedi le ministère de l'Intérieur. La ministre de l'Intérieur a pris cette décision après avoir pris connaissance d'une tribune "violemment anti-israélienne" publiée par Bruno Guigue sur internet, a annoncé le ministère. Michèle Alliot-Marie a mis fin à ses fonctions parce qu'il a enfreint son devoir de réserve, a expliqué la place Beavau. "Ce qu'a sanctionné Mme Alliot-Marie, ce n'est pas le fond des propos tenus, c'est le non-respect de l'obligation de neutralité et de réserve d'un haut fonctionnaire de l'Etat", a expliqué sur France 3 le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Gérard Gachet. "M.Guigue s'est mis lui-même en dehors des conditions d'exercice de sa fonction" en enfreignant son devoir de réserve, a estimé le préfet de Charente-Maritime, Jacques Reiller. "Toute la fonction publique repose sur un devoir de réserve, une obligation de neutralité, qui correspond à l'égalité de traitement de tous les citoyens, quelle que soit leur sensibilité ou leur préférence", a-t-il rappelé. "Même s'il voulait publier un ouvrage sur les vases Ming, il devrait en référer, c'est la seule règle", a-t-il continué, estimant que "plus on occupe des responsabilités élevées, plus on doit appliquer rigoureusement ce principe". Dans une longue tribune publiée le 13 mars sur le site oumma.com sous le titre "Quand le lobby pro-israélien se déchaîne contre l'Onu", Bruno Guigue écrit qu'Israël est "le seul Etat au monde dont les 'snipers' abattent des fillettes à la sortie des écoles". Dans ce texte où il critique une autre tribune publiée le 27 février dans Le Monde sous le titre "L'Onu contre les droits de l'homme", il ironise sur les "geôles israéliennes, où grâce à la loi religieuse, on s'interrompt de torturer pendant Shabbat". Enarque, normalien, M. Guigue a publié plusieurs ouvrages, dont "Proche-Orient: la guerre des mots", et tribunes sur la situation proche-orientale.

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
Nanjie
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6162
Age : 50
Localisation : POITIERS (86) FRANCE
Emploi/loisirs : adjointe de manager de caisses( en congé parental 3 ans ;)) ,ma famille,le net,le cinéma...
Humeur : top-délire
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Lun 24 Mar - 7:39

Sevy a écrit:
Dimanche 23 mars




*[/size]Débrayages dans la grande distribution

Des salariés de la grande distribution se sont mis en grève ou ont débrayé samedi, à l'appel de la CGT et de la CFDT. Ce nouveau mouvement pour les salaires était moins suivi que celui du 1er février mais certains magasins qui n'avaient pas été affectés alors ont débrayé samedi. CFDT et CGT appellaient les salariés de la grande distribution à la mobilisation ce week-end pour les salaires. Ils jugent insuffisant l'accord signé par FO, la CFTC et la CGT en février. Des enseignes comme Carrefour, Tati ou Conforama ont été touchées par cette nouvelle grève. Des négociations sont en cours dans plusieurs grandes enseignes, ont indiqué les syndicats. Jean-Louis Bienvenu, de la fédération services de la CFDT a salué des avancées chez Carrefour, qui a proposé mercredi soir "3,2% d'augmentation générale" et la possibilité pour "8000 temps partiel de passer à temps complet". En revanche, chez les "discounteurs" ou les "indépendants", les avancées ne sont pas encore au rendez-vous, a-t-il estimé. Pour la CGT, même si les propositions formulées récemment sont nettement "plus favorables", elles demeurent insuffisantes. Les deux syndicats mettent ces avancées sur le compte du mouvement du 1er février. Avec 4,5% de grévistes, cette journée était une première dans le secteur de la grande distribution. 40% des hypermarchés ont été touchés par la grève, selon le patronat.
Depuis, FO, CFTC et CFE-CGC ont signé un accord de branche qui garantit, selon ces syndicats, une rémunération minimale au niveau du Smic. La CFDT et la CGT ont estimé que cet accord était insuffisant. Le mouvement avait été particulièrement fort à Marseille, où la grève s'était poursuivie pendant quinze jours dans le plus grand hypermarché Carrefour de la ville. La grande distribution compte quelque 636.000 salariés en France. De très nombreuses caissières sont à temps partiel (70 à 80% dans les hyper, 60 à 70% dans les supermarchés), souvent subi, avec des horaires coupés, avec à la clé des salaires souvent inférieurs à 1000 euros.

en effet moi qui suit en supermarché ,je confirme horaires coupés de deux ou trois heures,et salaires allègrement inférieur a 1000 €!!inadmissible c'est pas le patron qui met le carburant dans le réservoir de ma voiture!!!pff :marre:

_________________
L'age de ma margot>>>>et oui


L'age de ma mylène
Invité Votez pour votre forum quotidiennement
Revenir en haut Aller en bas
http://nanjie1968.spaces.live.com/default.aspx
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Lun 24 Mar - 12:27

Ohlala, effectivement!!! La colere se comprends! T'as bien du courage de rester das la boite!

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
Nanjie
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6162
Age : 50
Localisation : POITIERS (86) FRANCE
Emploi/loisirs : adjointe de manager de caisses( en congé parental 3 ans ;)) ,ma famille,le net,le cinéma...
Humeur : top-délire
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Lun 24 Mar - 12:53

oui c est bien pour ça que je cherche ailleurs!!

_________________
L'age de ma margot>>>>et oui


L'age de ma mylène
Invité Votez pour votre forum quotidiennement
Revenir en haut Aller en bas
http://nanjie1968.spaces.live.com/default.aspx
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Mer 26 Mar - 1:02

Mercredi 26 Mars

*Alerte à la viande contaminée

Près de 2,5 tonnes de viande potentiellement contaminée par la bactérie E.Coli ont été vendues début mars. Du steack haché vendu à des milliers de consommateurs de 29 Carrefour et 81 Monoprix et Monop' ainsi que des magasins Déli a été contaminé. Trente personnes souffrent de diarrhées et de nausées, a indiqué Monoprix. Le lien entre les troubles et cette viande n'est cependant pas établi, a précisé le distributeur. Les clients ont été avertis vendredi par une affichette dans le rayon boucherie des magasins concernés. Carrefour affirme par ailleurs avoir contacté 15.000 clients grâce aux cartes de fidélité. La viande concernée a été mise en vente entre le 10 et le 15 ou 17 mars, avec une date limite de consommation du 17 ou du 18 mars, indique Le Parisien. Les consommateurs ayant acheté ces produits sont invités à ne pas les consommer s'ils les ont surgelés, et à les rapporter au magasin. L'Escherichia coli peut provoquer des gastro-entérites et aussi des troubles rénaux sévères chez des personnes au système immunitaire affaibli. "Il s'agit d'une bactérie qui est présente naturellement dans le tube digestif des bovins et qui peut passer sur la viande à l'abattoir", a précisé Frédéric Macqueron, directeur départemental des services vétérinaires de la Manche. Chaque année, des "dizaines d'alertes" de ce type sont lancées pour seulement "deux ou trois personnes gravement touchées", a-t-il ajouté. La bactérie a été décelée lors d'un contrôle quotidien réalisé par l'abattoir. Mais "le temps d'alerter les services vétérinaires du département, la Direction générale de l'alimentation et de vérifier les analyses", les consommateurs n'ont été prévenus que dix jours après, note Le Parisien. Une hot line sanitaire a été mise en place au 0.800.773.800 (numéro vert).

*Les jeunes fument moins

Le tabagisme est en net recul chez les jeunes, relève l'Institut de veille sanitaire. Les études des chercheurs de l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies publiées mardi montrent que 33% des jeunes de 17 ans déclarent fumer quotidiennement, contre 41% en l'an 2000. Au même âge, 11% des jeunes disent boire régulièrement de l'alcool (au moins 10 fois par mois), un chiffre similaire à celui de 2000. Près de six jeunes sur 10 de 17 ans déclarent avoir déjà été ivres et près de 10% au moins 10 fois (6,4% en 2000). Un jeune sur deux dit avoir déjà fumé du cannabis et un sur 10 en fume régulièrement, des chiffres en faible évolution par rapport à 2000. "A 17 ans, la consommation quotidienne de cannabis est beaucoup plus répandue que celle d'alcool (5,2% contre 1,2%)", notent les chercheurs. 12,3% de cette classe d'âge ont consommé au moins une fois dans leur vie un autre produit illicite, surtout poppers (liquides dilatateurs des vaisseaux à visée récréative, interdits) ou champignons hallucinogènes. Les 18-25 ans connaissent des usages d'alcool et de tabac plus fréquents que les plus jeunes, mais la consommation de tabac est en baisse depuis 2000 (36,3% contre 40,4% en 2000 fument quotidiennement). Quant à la consommation régulière d'alcool, elle est quasiment divisée par deux, passant de 17,6% à 8,9%. Les 18-25 ans usent de cannabis un peu moins que les plus jeunes (8,7% contre 10,8%). A noter : la baisse de consommation du tabac a commencé bien avant la loi interdisant de fumer dans les cafés et restaurants, qui n'est appliquée que depuis 2008.

*Les Français favorables à l'euthanasie active

Neuf Français sur dix se disent très ou plutôt favorables à l'euthanasie active, selon un sondage Ifop/Paris Match. 51% des Français interrogés sont "tout à fait" favorables à ce que la loi autorise un médecin à mettre fin à la vie d'une personne atteinte d'une maladie incurable et occasionnant des souffrances insupportables si cette personne en fait la demande. 40% se disent "plutôt" favorables à cette mesure, alors que 9% y sont plutôt ou tout à fait opposés. Le débat sur l'euthanasie et la fin de vie a été relancé la semaine dernière avec la mort de Chantal Sébire, une femme de 52 ans souffrant d'une tumeur incurable et qui venait de se voir refuser par la justice une aide à mourir. Le Premier ministre, François Fillon, a demandé au député Jean Léonetti de réévaluer sa loi de 2005 sur la fin de vie.

*Allocation handicapés: revalorisation

L'allocation aux adultes handicapés (AAH) sera revalorisée de 5 % en 2008, a annoncé mardi Nicolas Sarkozy. Le chef de l'Etat se trouvait en déplacement à Tarbes. L'AAH s'élève à 628,10 euros depuis la revalorisation de 1,1 % du 1er janvier 2008. L'annonce intervient avant une manifestation de handicapés prévue samedi près de l'Elysée. Le collectif "Ni pauvre ni soumis qui l'organise a décidé de la maintenir. A ses yeux, "le compte n'y est pas". L'augmentation de 5 % correspond à une hausse totale de l'ordre de 31 euros par mois. Lors de la campagne électorale, Nicolas Sarkozy avait promis d'augmenter l'AAH de 25 % en cinq ans. "C'est un effort très important compte tenu de la situation budgétaire de notre pays mais je crois profondément que c'est juste", a déclaré le président de la République. En contrepartie de cet "effort", Nicolas Sarkozy a demandé que soient revues les conditions d'attribution de cette allocation. A ses yeux, "le but, ce n'est pas d'avoir l'AAH le but c'est d'avoir un travail". Le taux de chômage des personnes handicapées était de 19 % en France en février 2008, selon l'ANPE, soit plus de deux fois plus que le taux national. La loi de 1987, complétée en 2005, impose aux entreprises de plus de 20 salariés d'avoir dans leur effectif un quota de 6 % de salariés handicapés, chiffre rarement atteint dans la réalité. A défaut, les sociétés doivent verser une contribution à l'Association de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées, l'Agefiph. "Je trouve particulèrement choquant que certaines entreprises préfèrent payer des amendes. C'est absolument invraisemblable", a dit Nicolas Sarkozy. "Moi, je me suis souvent dis une chose: si j'étais dans un fauteuil, est-ce que j'aurais le courage de ceux que je vois ?", a dit le chef de l'Etat avant de repartir pour Paris. "Ce n'est pas une question de charité, c'est aussi l'intéret de la société. Vous êtes cinq millions, c'est une force de travail considérable", a-t-il déclaré. "Vous apportez beaucoup, c'est une leçon de vie et la France a besoin de ça". Conférence nationale le 10 juin: Ce dernier présidera le 10 juin la Conférence nationale du handicap, où sera présenté un plan d'action gouvernemental. "L'objectif c'est de travailler sur les ressources des personnes handicapées, qu'elles soient aptes ou inaptes à une activité professionnelle, et de travailler sur l'insertion des personnes handicapées dans l'entreprise", a expliqué la secrétaire d'Etat chargée de la Solidarité, Valérie Létard, présente à Tarbes. Parmi les mesures énoncées par Nicolas Sarkozy figurent l'amélioration du niveau de qualification des personnes handicapées, l'aide aux PME en la matière et la création de "passerelles" entre les milieux de travail adaptés et les lieux de travail classiques. L'administration, elle aussi légalement tenue d'employer au moins 6 % de travailleurs handicapés "doit donner l'exemple", a-t-il souligné. Le gouvernement a ainsi décidé de geler l'évolution de la masse salariale des administrations qui ne s'engagent pas dans un plan pluriannuel d'embauches de personnes en situation de handicap. Appel à une manifestation samedi: L'augmentation de 5 % de l'allocation adultes handicapés est "un premier pas", selon des associations de handicapés. Pour l'Association des paralysés de France, cette annonce est "le premier résultat" de la manifestation parisienne prévue samedi. Celle-ci est organisée par le collectif "Ni pauvre ni soumis" qui dit regrouper une centaine d'organisations. Celles-ci ont décidé de maintenir la "marche vers l'Elysée" pour laquelle ils attendent 20.000 personnes. Objectif de la marche: réclamer "un revenu d'existence" ou "revenu de remplacement d'un montant au moins égal au SMIC brut". Pour le collectif, la hausse de 5 % de l'AAH "est très largement insuffisante, tant par son montant, que par le fait qu'elle exclut toutes les personnes sous le seuil de pauvreté vivant avec des pensions d'invalidité ou des rentes accident du travail". "Nous attendons l'engagement écrit que l'augmentation de 5 % sera renouvelée chaque année", pour que soit remplie la promesse du chef de l'Etat d'une revalorisation de l'AAH de 25 % sur le quinquennat, précise l'APF. Celle-ci rappelle que cette hausse est "juste le respect des textes en vigueur" puisque "augmenter le minimum vieillesse devait de façon automatique permettre une même valorisation de l'AAH selon les textes législatifs". L'annonce début février par Nicolas Sarkozy d'une "prime" de 200 euros aux bénéficiaires. Le minimum vieillesse avait cependant inquiété les associations liées au handicap. Celles-ci y voyaient une façon de "dissocier" les revalorisations. La visite à Tarbes: Tarbes, le président Nicolas Sarkozy a été reçu mardi matin par le maire UMP de la ville, Gérard Trémège, réélu au second tour des municipales face au député PS Jean Glavany. Il a rencontré des agents administratifs handicapés de la cité pyrénéenne avant de prendre part à une table ronde sur le thème de la vie professionnelle des handicapés. En milieu de matinée, il a rencontré des employés de l'usine locale d'Alstom souffrant d'un handicap. Entre 300 et 400 personnes ont manifesté contre la venue de Nicolas Sarkozy. Ils l'ont sifflé sous la pluie alors qu'il était en train de serrer des mains de personnes venues l'accueillir et qui l'applaudissaient. La LCR avait appelé à manifester contre la politique du gouvernement.

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
DIAMANT
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14734
Age : 50
Localisation : Native : FRANCE/ Expat : SPRING/TEXAS/USA
Emploi/loisirs : Etudiante à Lone Star Collège/Maman Expatriée/Photos - Net - Scrap
Humeur : Joyeuse et Taquine
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Mer 26 Mar - 15:06

:merci!:pour ces news miss

_________________


Invité quotidiennement
Revenir en haut Aller en bas
http://lesexpatsreunis.1fr1.net
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Mer 26 Mar - 15:48


*Bébé congelé : la mère mise en examen

La mère de famille dont le nouveau-né a été découvert dans son congélateur en Bretagne a été mise en examen. Après cette mise en examen mercredi à Saint-Brieuc pour homicide volontaire sur mineur de moins de 15 ans, Valérie Le Gall, âgée d'une trentaine d'années, a été incarcérée. Sa garde à vue avait débuté lundi. Elle avait été interpellée, en compagnie de son époux, dans leur ferme de Saint Nicolas-du-Pélem, au sud de Guingamp (Côtes d'Armor). La jeune femme a reconnu, lors de son interrogatoire par les gendarmes, avoir accouché du bébé mais a dit ne pas se souvenir de ce qui s'était passé ensuite. L'époux a été mis mis hors de cause et relâché mercredi en début d'après-midi. Cet éleveur de chevaux a affirmé aux enquêteurs ne pas s'être aperçu que sa femme était enceinte. Il y a deux ans et demi déjà, il n'avait découvert la grossesse de sa femme que quelques heures avant la naissance de son deuxième enfant, a indiqué le procureur. Valérie Le Gall est présentée par des voisins comme une personne "bien charpentée", portant des vêtements amples. La petite fille était née viable. Son corps a été trouvé lundi matin par son grand-père dans le congélateur du couple, vivant dans une ferme très isolée. En l'absence du couple, parti en week-end, le grand-père a ouvert le congélateur installé dans un appentis pour l'inspecter. Tombant sur un sac fermé, il l'a tâté puis l'a ouvert, voyant alors apparaître "un petit pied puis un deuxième", a-t-il expliqué à la presse. Replaçant le sac dans la glace, il a alors alerté les gendarmes. L'autopsie du corps, réalisée mardi, a révélé des traces de coups et de strangulation, montrant que la mort du bébé était liée à une "manifestation externe humaine". Les parents, issus du milieu agricole et âgés d'une trentaine d'années, ont déjà deux enfants de 3 et 5 ans. Le couple, qui élevait et gardait des chevaux dans la ferme ayant appartenu à la famille du mari, n'allait "pas bien" au moment du drame et la femme craignait que la situation ne se détériore davantage avec l'arrivée, non annoncée, d'un nouvel enfant. Une voisine a confié à l'AFP que le couple, originaire des Côtes-d'Armor, s'est installé il y a environ cinq ans dans cette ferme où il tient une pension pour chevaux. Cette affaire intervient un an et demi après celle des époux Courjault. Deux bébés avaient été retrouvés dans un congélateur de leur domicile de Séoul, en Corée du Sud. En juin 2007, le cadavre d'un bébé avait également été découvert dans un réfrigérateur d'une maison de Foug (Meurthe-et-Moselle).

*
Télévisions: syndicats devant la commission Copé
Les syndicats de France Télévisions ont été reçus par la commission Copé pour une "nouvelle télévision publique". Ils ont fait part mercredi de leurs craintes d'un statut unique pour les salariés du groupe, dans la perspective de la suppression de la publicité. Cette commission est présidée par M. Copé, président du groupe UMP à l'Assemblée nationale. Le rapport final doit être remis à Nicolas Sarkozy le 31 mai 2008. “Nous sommes renforcés dans nos inquiétudes. Nous craignons que la commission préconise un statut juridique unique pour l'ensemble des salariés de France Télévisions", a déclaré à l'AFP Jean-François Téaldi, porte-parole de l'intersyndicale de l'audiovisuel public. Les syndicats étaient auditionnés par le sénateur UMP Jacques Valade au sujet de la gouvernance de France Télévisions. "Les salariés de France Télévisions ont des contrats avec chaque filiale du groupe, ce qui fait que chaque journal a une couleur éditoriale différente en fonction de la chaîne. Un statut juridique unique remettrait en cause la diversité des journaux du service public", estime M. Téaldi. Rendant compte de la troisième séance plénière de la commission, Jean-François Copé a indiqué que la commission chiffrait à 150 millions d'euros l'abondement nécessaire pour compenser les pertes subies par le groupe en 2008 du fait de l'annonce de la décision de supprimer la publicité sur les chaînes publiques à partir de 2009. Cette décision, annoncée en janvier 2008 par Nicolas Sarkozy, a entraîné une baisse des recettes publicitaires de France Télévisions, les annonceurs ayant anticipé la mise en oeuvre de la mesure. Les auditions de la commission doivent s'achever le 10 avril, avant la remise d'un rapport d'étape le 15 avril. Le rapport final doit être remis à Nicolas Sarkozy le 31 mai. France 3 consacre son émission "Ce soir où jamais" au débat sur la "Suppression de la pub, quelle Télévision publique pour demain ?" avec Alain de Greef, Etienne Mougeotte, Cédric Klapisch, Abdel Raouf Dafri, Hervé Chabalier, Jacques Fansten, Michel Drucker.

*
Hormone de croissance: Job demande pardon
Pour la première fois, le principal prévenu, âgé de 85 ans, a "demandé pardon" en s'adressant aux familles des victimes. Jean-Claude Job, ancien président de l'association France Hypophyse, s'est adressé mercredi matin à la première famille de victimes venue témoigner à la barre. Le tribunal correctionnel de Paris a commencé à entendre les proches de victimes de l'hormone de croissance raconter l'agonie de leurs enfants, morts de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (MCJ). Trop petits, ces enfants avaient été traités dans les années 1980 avec une hormone de croissance qui n'était pas encore synthétique, comme aujourd'hui, mais fabriquée à partir de l'hypophyse, une glande crânienne que l'on prélevait sur les cadavres dans les hôpitaux. Certaines glandes utilisées ayant été infectées, depuis les années 1990, 111 jeunes sont morts à ce jour de la MCJ, trois en souffrent alors que des centaines d'autres vivent avec la peur d'être atteints un jour par cette maladie dont l'incubation peut être très longue. Le professeur Job, 85 ans, a pris la parole après les témoignages des parents de Nicolas Guillemet, mort à 13 ans en 1991 : "J'ai gardé le souvenir ineffaçable, et qui revient souvent, de Nicolas sur sa chaise (roulante) devant mon bureau. J'ai toujours, en moi-même, demandé pardon à Dieu. Je demande pardon à M. et Mme Guillemet." Alors qu'une autre famille venait de témoigner, le professeur Job a pris à nouveau la parole : "Je ne vais pas recommencer à chaque famille de patient à le dire. Je prends part à leur malheur." Mais il a nuancé aussitôt : "Je n'ai pas tout fait. Je n'ai pas agi sans contrôle, sans réflexion. La plupart des décisions ont été collégiales. Je n'en dirai pas plus." Les sept prévenus, médecins, pharmaciens et professionnels de santé, aujourd'hui âgés de 59 à 85 ans, encourent des sanctions allant, selon les cas, de trois ans à dix ans de prison pour "tromperie aggravée, homicides et blessures involontaires" et dans un cas "corruption et prise illégale d'intérêt". Le procès doit durer jusqu'à la fin mai. La maladie de Creutzfeldt-Jakob, incurable, détruit progressivement le système nerveux et provoque la mort en quelques mois. De 1960 à 1988, les troubles de la croissance due à une insuffisance hypophysaire ont été soignés en France par des hormones de croissance fabriquées par l'Institut Pasteur à partir d'hypophyses humaines prélevées sur des cadavres en France, en Bulgarie et en Hongrie, par l'association France-Hypophyse.

*L'enseignant "gifleur" demande un procès

Le professeur est poursuivi pour "violence aggravée" après avoir giflé un élève de 6e qui l'avait traité de "connard". Fort de la mobilisation de nombre de ses collègues, José Laboureur, 49 ans, qui enseigne la technologie à Berlaimont (Nord), veut un vrai procès pour se défendre.
Il refuse la procédure de plaider-coupable qui devait lui être proposée jeudi par le procureur d'Avenes-sur-Helpe. L'aspect judiciaire de l'affaire avait commencé quand le père du mineur avait déposé plainte contre l'enseignant. La police était alors intervenu au domicile de Joël Laboureur. "Plaider coupable, vous savez ce que cela veut dire ?", a-t-il lancé. du haut de son 1,90 m mardi lors d'une conférence de presse dans les bureaux de ses avocats. S'il reconnaît un "geste malheureux", il trouve "important de défendre la corporation" des enseignants "et tous les gens qui [l]'ont soutenu". "Pour eux, je veux que ce soit public", ajoute-t-il. L'affaire a généré "une émotion extrêmement forte dans le milieu enseignant", a rappelé l'un des défenseurs, Me Jean-Marc Villesèche. José Laboureur aurait ainsi reçu plus de 40.000 lettres de soutien ou d'indignation". Selon ses avocats, la "médiatisation à outrance" de l'affaire a "porté un coup" à la présomption d'innocence. Le procureur a fait des déclarations "à charge" contre son client, estiment-ils. L'enseignant reconnaît avoir giflé le garçon de 11 ans, fils de gendarme, quand il l'a traité de "connard ". Pour autant, le plaider-coupable "suppose que l'on accepte une qualification pénale" à ces faits, font valoir les avocats. "Or c'est un problème juridique qui se pose: est-ce qu'on est dans le cadre de l'exercice de l'autorité d'enseignant ou face à une infraction pénale ?", expliquent-ils. D'où, selon eux, la nécessité qu'un tribunal tranche cette question. Le plaider-coupable suppose l'accord du prévenu et se déroule simplement en présence de ce dernier, de son avocat et du procureur. Une date d'audience devrait être fixée devant le tribunal correctionnel d'Avesnes, sans doute pas avant trois mois, selon le procureur Bernard Beffy. Les avocats plaideront la relaxe. "Nous soutiendrons que nous étions face à l'agression verbale d'un élève et dans le cadre de l'exercice de l'autorité" d'un enseignant, expliquent-ils. L'avis du procureur: Ce dernier a regretté devant la presse que José Laboureur ait changé d'avis sur le plaider-coupable. Selon lui, cette procédure était "parfaitement adaptée" à la situation et sans doute "dans l'intérêt" du professeur. Lequel risque jusqu'à cinq ans d'emprisonnement. "La justice n'est pas faite pour offrir des tribunes", a estimé Bernard Beffy. Le procureur a rappelé une nouvelle fois qu'il ne fallait pas "réduire cette affaire à une gifle", puisque des violences "ont précédé et d'autres ont suivi cette gifle". Selon l'accusation, l'enseignant, exaspéré par le désordre dans la classe, avait notamment empoigné l'élève et l'aurait poussé plusieurs fois contre le mur.

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Mer 26 Mar - 15:49

Mais dans quel monde vit on!!!! C'est quand meme incensé d'etre aussi cruel et monstres desfois quand meme!!

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Jeu 27 Mar - 15:21

Jeudi 27 mars

*Deux cadres condamnés pour harcèlement

Le tribunal correctionnel de Bonneville a condamné jeudi à 6 mois avec sursis deux cadres d'un hypermarché Carrefour. Motif: harcèlement moral de septembre 2001 à mai 2002 à l'encontre d'un salarié du magasin de Sallanches. Ils avaient harcelé Stéphane Tagliavacca, un chef de rayon de 40 ans, qui s'était vu prescrire un arrêt de travail de plus d'un an que la Sécurité sociale avait attribué à sa situation de "stress au travail" et de "harcèlement moral". Le procureur de la République Michel Belin, qui avait qualifié le comportement des prévenus de "vicieux" et "pervers", avait requis huit mois d'emprisonnement avec sursis contre Christian Rivat, un chef de secteur de 47 ans, et six mois avec sursis contre le directeur de l'hypermarché de l'époque Victor Massacrier, 56 ans. "Je suis très heureux puisqu'il a été prouvé que j'ai été harcelé. J'avais confiance en la justice. Cela fait 7 ans que je me bats pour ce jugement. Et je peux annoncer que je vais maintenant porter plainte contre mon employeur pour faute inexcusable", a indiqué M.Tagliavacca, à la sortie du palais de justice. L'avocat du chef de secteur Christian Rivat, Me Bernard Chambel, a pour sa part indiqué que son client allait réfléchir à un appel", ajoutant que "cette décision était surprenante car pour nous le délit n'était pas constitué". M.Tagliavacca reprochait à son supérieur hiérarchique de chercher à lui nuire continuellement, le suivant partout même "à la porte des toilettes", l'espionnant sans arrêt, lui supprimant des congés et l'appelant régulièrement chez lui pour lui demander de rendre des comptes. Selon lui, le directeur de l'hypermarché, licencié en 2003, relayait ensuite les reproches du chef de secteur en le convoquant régulièrement. Le harcèlement moral est puni par une peine pouvant aller jusqu'à un an d'emprisonnement.

*Meurtre pont de Neuilly: une erreur judiciaire ?

Un homme condamné en 2004 pour le meurtre d'une femme au pont de Neuilly pourrait être innocenté. Des analyses ADN mettent en effet en cause un nouveau suspect dans cette affaire. Le procureur de Nanterre, Philippe Courroye, a annoncé mercredi que des traces ADN d'un homme qui s'est accusé dernièrement de deux meurtres de femmes au pont de Neuilly, en décembre 2001 et mai 2002, avaient été retrouvées sur des vêtements de la première victime. Alors que le second meurtre n'a toujours pas été élucidé, ces nouveaux éléments viennent renforcer l'hypothèse selon laquelle l'homme qui purge une peine de 18 ans de réclusion pour le premier meurtre, pourrait avoir été condamné à tort. Philippe Courroye, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse, a ajouté qu'il ouvrirait jeudi une information judiciaire pour "assassinat, viol et vol" pour le meurtre de 2001 à l'encontre du nouveau suspect, un sans-abri d'une trentaine d'années qui s'était livré à la police dans la nuit du 3 au 4 mars dernier. L'homme, qui venait de sortir de prison, a déjà été mis en examen et incarcéré au lendemain de ses aveux dans le cadre de la première information judiciaire ouverte pour l'homicide de 2002. Il a déjà été condamné à sept reprises dans le passé, "notamment pour des faits d'agression sexuelle", a indiqué le procureur. M. Courroye a aussi annoncé qu'il transmettrait les nouveaux "éléments au parquet général" afin que celui-ci décide ou non de saisir le ministère de la Justice en vue d'une révision du procès de l'homme, âgé de 19 ans à l'époque des faits. Celui-ci avait été condamné en 2004 par la cour d'assises des Hauts-de-Seine à 18 ans de réclusion criminelle, peine confirmée l'année suivante par la cour d'appel de Versailles, pour le meurtre d'une mère de deux enfants âgée de 45 ans. S'il avait fait des aveux lors d'une garde à vue, il s'était rétracté et avait clamé son innocence au cours des deux procès. Philippe Courroye a expliqué au cours de sa conférence de presse que les analyses menées ces derniers jours n'ont été rendues possibles que grâce à "de nouvelles méthodes scientifiques". Ces examens ont permis de retrouver "sur le côté du K-Way et sur la base du pantalon" de la première victime "des traces d'ADN masculin d'un genre identique de celui de la personne venue se livrer le 4 mars". "Selon l'expert, l'empreinte génétique est identique", a précisé M.Courroye, ajoutant que les analyses ne permettaient pas en revanche de faire coïncider l'ADN de la victime avec les vêtements de la personne condamnée. Pressé de questions sur une possible erreur judiciaire, il a indiqué que la condamnation de celle-ci avait reposé sur "ses aveux passés en garde à vue" et "la reconnaissance d'un témoin qui était sur les lieux au moment des faits".

*Fourniret reste muet à son procès

Le procès du tueur en série présumé Michel Fourniret et de son épouse s'est ouvert jeudi aux assises des Ardennes. Michel Fourniret, qui est accusé de cinq meurtres, deux assassinats et de viols, a immédiatement menacé de ne pas parler si l'audience ne se tenait pas à huis clos. "Procès sans huis clos, bouche cousue !" a-t-il redit. Dans un document qu'il a transmis à la cour d'assises, le tueur se décrit comme "un être mauvais et dénué de tout sentiment humain". Avant de suspendre l'audience vers 17H30, le président de la cour Gilles Latapie a distribué aux avocats une photocopie du document dans lequel le tueur en série présumé justifie son silence. "Difficile de prendre la parole quand ce que l'on a à dire n'est pas plus beau que le silence", écrit Michel Fourniret en préambule de ce texte manuscrit d'une dizaine de pages au style ampoulé. "La présence (au procès, ndlr) d'une assistance composée de X fois plus de curieux et de désoeuvrés de toute qualité que de personnes concernées musèle inévitablement le coupable, que je suis c'est-à-dire un être mauvais et dénué de tout sentiment humain", ajoute-t-il. Le procès de Michel Fourniret, accusé de cinq meurtres et deux assassinats de jeunes femmes ou adolescentes après des viols ou tentatives de viols entre 1987 et 2001, et de son épouse et complice présumée Monique Olivier, s'est ouvert jeudi matin à Charleville-Mézières, devant la cour d'assises des Ardennes. Il doit durer deux mois.

*Chantal Sébire a absorbé un barbiturique

Chantal Sébire est morte pour avoir absorbé une dose mortelle de barbiturique, a annoncé jeudi le procureur de Dijon. Les conditions dans lesquelles elle a pu se procurer ce barbiturique, d'origine vétérinaire, font l'objet d'une enquête, a précisé Jean-Pierre Alacchi. Chantal Sébire, 52 ans, souffrait d'une tumeur incurable et douloureuse et s'était vu refuser le droit de recourir à l'euthanasie. On l'avait retrouvée morte chez elle le 19 mars. "Il est possible d'affirmer aujourd'hui que Madame Chantal Sébire n'est pas décédée de mort naturelle, ce qui a été démontré par l'autopsie mais par suite de l'absortion d'une dose mortelle d'un barbiturique", a déclaré le procureur. "Les analyses réalisées font état de la présence dans le sang d'une concentration toxique d'un barbiturique, le Pentobarbital", a-t-il indiqué. "Les concentrations observées sont de près de trois fois la dose mortelle de ce produit", a poursuivi le procureur, indiquant que "le surdosage de Pentobarbital constaté dans le sang de Mme Sébire (était) donc compatible avec son décès". Ce barbiturique est d'origine vétérinaire et n'est pas disponible en pharmacie, a-t-il précisé.

*Un lycéen mis en examen pour un fauchage anti-OGM

Un lycéen de 15 ans a été mis en examen jeudi pour "dégradation grave du bien d'autrui commise en réunion". Le jeune homme originaire de Loire-Atlantique est poursuivi pour avoir participé avec son père au fauchage d'une parcelle de maïs OGM le 18 août 2007 à Poinville dans l''Eure-et-Loir avec 57 autres personnes. Près de 150 personnes se sont rassemblées jeudi devant le Palais de justice de Nantes pour le soutenir à l'occasion de son audition. Les poursuites envisagées contre cet adolescent de 15 ans, Henri G., qui habite à Saint-Hilaire-de-Clisson, avaient été abandonnées une première fois par la juge pour enfants le 15 janvier. Le procureur de la République avait fait appel de la décision. "Henri a toujours revendiqué son geste, mais la première fois, la juge ne l'avait pas entendu. Elle avait estimé qu'il n'avait fait que suivre le mouvement", a déclaré son père, pour expliquer le revirement de la magistrate. "C'est de l'acharnement de la part de l'Etat, qui veut absolument réprimer les faucheurs volontaires alors qu'ils ne sont que des éveilleurs de consciences", a déclaré Karine Plantier, membre du comité de soutien aux faucheurs volontaires de Loire-Atlantique. Le lycéen devrait être jugé avant la fin de l'année à Nantes. Les 57 autres faucheurs le seront les 7, 8 et 9 avril devant le tribunal correctionnel de Chartres (Eure-et-Loir).

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Ven 28 Mar - 2:35

Vendredi 28 mars

Un lycéen mis en examen pour un fauchage anti-OGM

Un lycéen de 15 ans a été mis en examen jeudi pour "dégradation grave du bien d'autrui commise en réunion". Le jeune homme originaire de Loire-Atlantique est poursuivi pour avoir participé avec son père au fauchage d'une parcelle de maïs OGM le 18 août 2007 à Poinville dans l''Eure-et-Loir avec 57 autres personnes. Près de 150 personnes se sont rassemblées jeudi devant le Palais de justice de Nantes pour le soutenir à l'occasion de son audition. Les poursuites envisagées contre cet adolescent de 15 ans, Henri G., qui habite à Saint-Hilaire-de-Clisson, avaient été abandonnées une première fois par la juge pour enfants le 15 janvier. Le procureur de la République avait fait appel de la décision. "Henri a toujours revendiqué son geste, mais la première fois, la juge ne l'avait pas entendu. Elle avait estimé qu'il n'avait fait que suivre le mouvement", a déclaré son père, pour expliquer le revirement de la magistrate. "C'est de l'acharnement de la part de l'Etat, qui veut absolument réprimer les faucheurs volontaires alors qu'ils ne sont que des éveilleurs de consciences", a déclaré Karine Plantier, membre du comité de soutien aux faucheurs volontaires de Loire-Atlantique. Le lycéen devrait être jugé avant la fin de l'année à Nantes. Les 57 autres faucheurs le seront les 7, 8 et 9 avril devant le tribunal correctionnel de Chartres (Eure-et-Loir).

Manifestation de lycéens et de profs à Paris

Plusieurs milliers de personnes ont défilé jeudi après-midi à Paris contre les suppressions de postes d'enseignants. Le cortège, qui rassemblait de nombreux lycéens, des parents et des enseignants de la région parisienne, est parti du Luxembourg et s'est dispersé près du ministère de l'Education dans le VIIe. A l'issue de la manifestation, les lycées de la Fidl et de l'UNL ont appelé à manifester de nouveau mardi prochain dans toute la France. Le vice-président de l'UNL, Léo Moreau, a estimé avoir franchi "un cran dans l'ampleur de la mobilisation". Dans la banlieue parisienne, le mouvement de protestation contre les suppressions de postes prévues pour la rentrée 2008 dure depuis plusieurs semaines. 8.830 postes doivent être supprimés pour la rentrée 2008 dans les collèges et lycées publics, dont 1400 en région parisienne. Les professeurs de l'académie de Créteil avaient été appelés à la grève jeudi par une intersyndicale Snes-FSU-Snep-FSU-Snuep-FSU-FO-CGT-Sud-Education-Sundep. Le rectorat de Créteil affirmait jeudi que la mobilisation des enseignants, et depuis une semaine des lycéens, contre les suppressions de postes programmées au vu des prévisions démographiques en baisse dans le second degré était "en nette diminution" malgré "une radicalisation dans certains endroits". Le rectorat enregistrait toutefois 11% de grévistes dans les collèges et lycées de l'académie jeudi, 25% en Seine-Saint-Denis, 10,8% dans le Val-de-Marne et 3% en Seine-et-Marne. L'autorité académique dénombrait mercredi "neuf établissements perturbés ou bloqués" dans l'académie (Val-de-Marne, Seine-et-Marne et Seine-Saint-Denis), dont 4 en Seine-Saint-Denis, "contre 45 établissements perturbés au pic des actions au retour des vacances". La présence de policiers aux abords des lycées Costes (Bobigny), Le Rolland et Delacroix (Drancy), cible d'intrusions violentes jeudi et mardi, semblait avoir calmé mercredi les velléités de débrayages des lycéens, selon la police, ce qu'ont confirmé des professeurs et un proviseur interrogés. A Epinay-sur-Seine, l'entrée du lycée Feyder a en revanche été bloquée par une poignée de jeunes, pour la quatrième fois depuis jeudi. "Le lycée a encore été pris en otage par 15 voyous", selon le proviseur Jean-François Bourdon, qui réclame une "intervention préventive" de la police. Fermé le matin, le lycée a rouvert ensuite. Environ 250 lycéens ont manifesté mercredi à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) contre les disparitions de postes prévues dans leurs établissements. Des élèves des lycées Paul-Eluard, Bartholdi, Enna et Suger ont manifesté pendant trois heures dans le calme, rejoints par quelques lycéens d'Utrillo (Stains) se vantant d'avoir "occupé" leur lycée pendant la nuit. Le cortège a traversé la ville du Nord au Sud avant de s'arrêter devant la mairie où le "grand meeting" annoncé par les lycéens s'est réduit à quelques acclamations, et pour finir, une démonstration de danse tecktonik. Des professeurs, peu nombreux, étaient présents. Interrogés par l'AFP, ils se sont défendus "d'instrumentaliser" leurs élèves, comme les en accuse le rectorat. Au lycée Costes à Bobigny, des professeurs redoutent une "récupération négative" de la mobilisation lycéenne et des quelques débordements des jours passés. "C'est encore une fois les bahuts de banlieue qui en prennent pour leur grade. On ne parle de nous que depuis que les lycéens sont dans la rue", constatait amer Jean-Christophe Daveiga, professeur d'art graphique, selon qui les jeunes agissent de façon "totalement autonome", "avec leurs moyens et leur logique".

Xavier Bertrand consulte les syndicats

Le ministre du Travail Xavier Bertrand a reçu jeudi les partenaires sociaux, au sujet de la réforme des retraites. Selon les syndicats, reçus les uns après les autres rue de Grenelle, le ministre n'a pas remis en question l'allongement de la durée de cotisation, qui doit atteindre 41 ans en 2012, selon la loi de 2003. CGT, FO, CFDT et CFE-CGT y sont opposées. Les syndicats vont tenter dans les prochains jours d'établir une plateforme de revendications communes. La CGT, la FSU et Solidaires appellent d'ores et déjà à des manifestations samedi. La CFDT n'exclut pas de mobiliser si le gouvernement persistait sur le passage à 41 ans, tandis que le secrétaire général de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, a déclaré que "FO se situe dans un processus de mobilisation". Les syndicats critiquent notamment le fait que le faible taux d'emploi des plus de 55 ans obère, selon eux, l'efficacité d'un allongement de la durée de cotisation. Compte-tenu du taux d'emploi des 55-64 ans (38,1% en France en 2006 contre 43,6% en moyenne dans l'Union européenne), la CFDT estime que le passage à 41 ans toucherait un nombre trop réduit de personnes et n'aurait pas d'impact positif sur les comptes. "C'est acté depuis 2003, on ne va pas renégocier quelque chose qui a été négocié et signé en accord avec l'ensemble des partenaires", a déclaré de son côté le président de la CGPME, Jean-François Roubaud.

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Ven 28 Mar - 22:13

Samedi 29 Mars

Critiques contre les fournisseurs adsl

60 millions de consommateurs publie un dossier sur le mécontentements des victimes des fournisseurs d'acces internet. Hotlines injoignables, connexions impossibles, prélèvements abusifs. le secteur de la communication et de la téléphonie regroupe la majorité des plaintes dans le baromètre des doléances des consommateurs, note le mensuel 60 millions de consommateurs. L'analyse statistique du courrier des lecteurs de 60 Millions de consommateurs révèle les principaux motifs de plaintes contre les fournisseurs d'accès à Internet.
Les plaintes concernent pour :

-49% des problèmes techniques, pannes intempestives, mise en service laborieuse ou impossible, panne de connexion totale ;
-25% des problèmes commerciaux, vente forcée, facturation contestée, pratique commerciale déloyale ;
-25% des problèmes administratifs.
Pourtant les procédures de dégroupage permettant de délivrer à un prix attractif l'Internet rapide et la téléphonie illimitée devraient être rodées. 60 Millions de consommateurs démontre qu'il n'en est rien, les problèmes techniques restent innombrables. Selon le mensuel, on voit en plus apparaître des kidnappings de ligne téléphonique et des poursuites pour recouvrement de factures impayées qui touchent des abonnés qui n'ont rien à se reprocher. Aujourd'hui les consommateurs se rebiffent contre les opérateurs, ce qui n'était pas le cas jadis. La loi va venir à leur secours : à partir du mois de juin, les opérateurs n'auront plus le droit de surtaxer leur hotline. « 60 » décrit cinq cas emblématiques des problèmes rencontrés par les lecteurs de 60 Millions de consommateurs et expose les recours pour s'en sortir.


Une institutrice se suicide

Une enseignante de 39 ans, enceinte de six mois, s'est donné la mort après plusieurs mois de tensions professionnelles. Valérie Cruzin, instritutrice depuis la rentrée 2006 à l'école maternelle de Pauillac (Gironde), s'est suicidée le 4 mars. Elle venait de traverser des mois de tensions avec l'équipe pédagogique, les services municipaux et des parents d'élèves. Les proches de l'enseignante ont déposé une plainte pour "harcèlement moral", a-t-on appris vendredi. André Mercier, inspecteur d'académie de la Gironde, a précisé vendredi que Valérie Cruzin avait connu "des problèmes relationnels mais aucune faute professionnelle ne lui avait été reprochée". La famille de l'institutrice a porté plainte lundi 24 mars contre l'Education nationale et la municipalité de Pauillac pour ""harcèlement moral et acharnement", a révélé Cyril Cruzin, son mari. Le parquet de Bordeaux a confirmé ce dépôt d'une plainte et indiqué que celle-ci était "examinée". Cyril Cruzin a estimé que "ce qui a fait déborder le vase, c'est une lettre qu'elle a reçue le 9 février de l'académie qui faisait état d'une nouvelle lettre de parents d'élèves". Selon l'inspecteur d'Académie de la Gironde, des agents de la mairie ne voulaient plus travailler avec cette enseignante, alors que sa directrice se plaignait d'un mauvais climat de travail, provoqué par son refus de participer à des projets pédagogiques communs. Le quotidien Sud-Ouest, qui a révélé l'affaire, a rapporté qu'en novembre 2007, une dizaine de parents de la classe de l'année précédente avait écrit à l'inspection d'académie pour se plaindre du comportement de Valérie Cruzin, lui reprochant notamment ses "a priori sur le Médoc et ses habitants". Les lettres dénonçaient pour la plupart des faits remontant à l'année scolaire précédente faisant référence à son comportement, ses tenues ou encore son inaptitude à enseigner. Le syndicat Snudi-Fo (syndicat national unifié des directeurs et instituteurs Force ouvrière), auquel adhérait l'institutrice décédée, a considéré que "la hiérarchie de l'Education nationale n'a pas assuré son rôle en ne soutenant pas l'enseignante contre l'entreprise de diffamation" opérée par des parents d'élèves. Philippe Mano, secrétaire départemental du Snudi-FO, a noté auprès de l'AFP "une coïncidence troublante" sur l'envoi de ces lettres, toutes rédigées entre le 16 et le 23 novembre, qui s'apparente selon lui à "une action de diffamation téléguidée", une "cabale". Il a assuré qu'en 15 ans de métier, elle n'avait jamais eu de problèmes. L'inspection académique a estimé pour sa part qu'"aucun élément dans le dossier n'évoquait le harcèlement ni la nécessité d'intervention" de la hiérarchie. Celle-ci, a rappelé l'inspecteur André Mercier, avait proposé deux fois à l'institutrice de changer d'école, mais elle avait refusé. Le 30 janvier, Valérie Cruzin avait pris connaissance des reproches à son encontre lors d'un entretien à l'inspection académique. Elle en était sortie très affectée, selon Philippe Mano. Deux semaines plus tard, dépressive, elle avait fait une première tentative de suicide. Le 4 mars, pendant les vacances scolaires, alors qu'elle séjournait dans un hôpital bordelais, elle était parvenue à mettre fin à ses jours. Valérie Cruzin, enceinte, était mère d'une fillette de 9 ans.

Le Sidaction 2008, sur 20 télés et radios

Une vingtaine de chaînes TV et de radios participent jusqu'à dimanche à cet événement destiné à lutter contre le sida. L'opération annuelle de collecte de fonds a démarré vendredi. Dans la nuit de samedi à dimanche, vers 1h00, près de 886 000 euros avaient été recueillis, selon le site du Sidaction. Le 110, numéro d'appel pour les dons, est ouvert jusqu'au 11 avril. On peut aussi envoyer un SMS avec le mot DON au 33000 ou faire un don par carte bancaire sur le web. Sidaction a rappelé qu'il consacre la moitié des fonds nets collectés à la recherche et l'autre moitié au développement de la prévention et à l'aide aux malades. Depuis sa création en 1994, Sidaction a collecté plus de 178 millions d'euros qui lui ont permis de financer 945 bourses de recherche, 835 aides aux équipes de recherche, 2.586 programmes de prévention et d'aide aux malades en France et 523 programmes d'aide aux malades dans les pays en développement. Différentes émissions pour informer, mobiliser et sensibiliser le public sont prévues notamment sur les chaînes du groupe France Télévisions (France 2, France 3, France 4, France 5 et les chaînes du groupe RFO), les chaînes du groupe TF1 (TF1 et LCI), les chaînes du groupe Canal+, Arte, les chaînes du groupe M6 (M6 et W9), ainsi que les radios Europe1, France Inter, France Info, le réseau local France Bleu et RTL. Par ailleurs, plus de 350 animations d'information, de sensibilisation et de collecte ont lieu dans une centaine de villes.

Arche de Zoé: oui des juges tchadiens à la grâce

La justice tchadienne a émis vendredi un avis favorable à la demande de grâce des six Français de l'Arche de Zoé. Le Conseil supérieur de la magistrature tchadien, qui a rendu cet avis, va le transmettre au président Idriss Deby Itno, auquel revient la décision finale. Les six Français, condamnés à 8 ans de travaux forcés au Tchad pour avoir tenté d'emmener illégalement 103 enfants vers la France, purgent leur peine en France. Les membres français de l'association ont été arrêtés le 25 octobre à Abéché, principale ville de l'est du Tchad, alors qu'ils s'apprêtaient à embarquer dans un avion des enfants présentés à tort comme des orphelins du Darfour soudanais. Condamnés le 26 décembre pour "tentative d'enlèvements d'enfants" ils ont été transférés deux jours plus tard en France, où leur peine a été commuée en huit ans de prison en droit français. Seule une grâce du président tchadien leur permettrait d'être libres rapidement. Celui-ci s'est dit prêt à "pardonner" "si le gouvernement français en faisait la demande", après que Paris a fortement soutenu le Tchad lors de l'attaque rebelle début février. Les avocats des membres de l'association française avaient fait transmettre le lendemain, via l'Elysée, les demandes de grâce à l'ambassade de France à N'Djamena. Le président tchadien les avait reçues le 9 février.

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
Nanjie
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6162
Age : 50
Localisation : POITIERS (86) FRANCE
Emploi/loisirs : adjointe de manager de caisses( en congé parental 3 ans ;)) ,ma famille,le net,le cinéma...
Humeur : top-délire
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Dim 30 Mar - 10:05

Sidaction: 3,175 millions d'euros de dons samedi soir


Le Sidaction 2008, qui a démarré vendredi soir pour trois jours
sur plusieurs chaînes de télévision et de radio, avait collecté 3,175 millions
d'euros samedi en fin de soirée, a-t-on appris auprès de l'organisation.
Image hébergée par servimg.com
En 2007, le Sidaction avait récolté au total près de 6 millions d'euros, dont
la moitié a été affectée à la recherche et l'autre moitié à la prévention et à
l'aide aux malades.
Affiché sur les écrans des différents partenaires de la télévision et répété
au micro des radios, le numéro d'appel pour les dons est le 110. Il restera
ouvert jusqu'au 11 avril. On peut aussi envoyer un SMS comportant le mot "DON"
au 33 000 ou faire un don par carte bancaire sur le site Internet de Sidaction,
www.sidaction.org.
Par ailleurs, plus de 350 animations d'information, de sensibilisation et de
collecte se déroulent ce week-end dans une centaine de villes.
Depuis sa création en 1994, le Sidaction a collecté plus de 178 millions
d'euros qui lui ont permis de financer 945 bourses de recherche, 835 aides aux
équipes de recherche, 2.586 programmes de prévention et d'aide aux malades en
France et 523 programmes d'aide aux malades dans les pays en développement.

Parmi les partenaires figurent les chaînes de France Télévisions, des groupes
TF1, M6, Canal+ et Arte, et les radios Europe 1, France Inter, France Info,
France Bleu et RTL.

_________________
L'age de ma margot>>>>et oui


L'age de ma mylène
Invité Votez pour votre forum quotidiennement
Revenir en haut Aller en bas
http://nanjie1968.spaces.live.com/default.aspx
Nanjie
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6162
Age : 50
Localisation : POITIERS (86) FRANCE
Emploi/loisirs : adjointe de manager de caisses( en congé parental 3 ans ;)) ,ma famille,le net,le cinéma...
Humeur : top-délire
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Dim 30 Mar - 10:08

La "jetée" du terminal 2E de l'aéroport de Roissy
Charles-de-Gaulle, vaste zone d'embarquement surmontée d'une immense verrière de
660 mètres, devait accueillir son premier vol dimanche, quatre ans après son
effondrement partiel qui avait provoqué la mort de quatre passagers.
Image hébergée par servimg.com

Le premier vol, qui utilisera la "jetée" du terminal 2E, est prévu à 06h40 en
provenance de New Delhi.
Le 23 mai 2004, quelques semaines après son inauguration, le bâtiment s'était
effondré sur une trentaine de mètres provoquant la mort de quatre voyageurs
étrangers, et en blessant six autres. Il aura fallu 130 millions d'euros de
travaux pour reconstruire une jetée au profil semblable mais entièrement
repensée.
Ce long tube, qui permet un accès direct à 14 avions, servira de salle
d'embarquement pour les vols longs courriers de l'alliance Skyteam (Air France).
Depuis l'accident, le terminal a maintenu son activité grâce à la mise en place
de deux salles d'embarquement provisoires et malgré des travaux titanesques.


L'enquête sur l'effondrement du terminal 2E va beaucoup moins vite que les
travaux de reconstruction. Depuis l'ouverture d'une information judiciaire pour
"homicides et blessures involontaires", aucune mise en examen n'est intervenue à
ce jour, selon une source judiciaire.
Le rapport d'expertise judiciaire qui doit déterminer les responsabilités de
chacun dans l'accident doit être remis "fin mars" au nouveau juge en charge du
dossier, Olivier Christen, selon cette source

_________________
L'age de ma margot>>>>et oui


L'age de ma mylène
Invité Votez pour votre forum quotidiennement
Revenir en haut Aller en bas
http://nanjie1968.spaces.live.com/default.aspx
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Lun 31 Mar - 11:34

Lundi 31 mars

Une fillette blessée par un lion

Une fillette de 4 ans a été grièvement blessée dimanche par un lion au zoo de Saint-Jean-Cap-Ferrat. Selon les premiers éléments de l'enquête, un des trois lions d'un enclos du zoo de Saint-Jean-Cap-Ferrat a sauté jusqu'à la limite supérieure de sa cage et attrapé la fillette à laquelle son oncle avait fait franchir la barrière se situant devant l'enclos. Le pronostic vital de l'enfant, sérieusement blessée au visage et au dos, n'est pas engagé.

Le prix Nobel Yunus à l'Elysée

Le prix Nobel de la Paix Muhammad Yunus a plaidé lundi à l'Elysée pour le développement de la microfinance. Lors de son entretien avec le président Sarkozy, le professeur d'économie bangalais spécialiste du microcrédit a également appelé à accroître l'aide à l'Afrique, comme s'y sont engagés en juin les pays les plus riches de la planète. Nicolas Sarkozy lui a assuré que la France poursuivrait et accentuerait ses efforts, particulièrement en Afrique. "J'ai voulu lui faire comprendre à quel point le microcrédit était un outil efficace pour aider les populations pauvres, particulièrement les femmes, à prendre le contrôle de leurs vies et à améliorer leur situation et celle des enfants", a déclaré Muhammad Yunus à sa sortie de l'Elysée. "Dans de nombreux autres pays, particulièrement en Asie, de nombreux objectifs du millénaire pour le développement vont être remplis mais l'Afrique reste très retard. Nous devons donc nous concentrer sur les pays africains afin qu'ils aient le temps de les atteindre", a-t-il insisté. Il a rappelé à cette occasion l'engagement pris lors du G8 de juin dernier, qui prévoit la création d'un fonds africain pour le microcrédit afin de mettre rapidement en place des institutions pour la microfinance. Les ONG et la Banque mondiale accusent régulièrement les pays industrialisés d'être très en retard sur leurs engagements envers l'Afrique. A l'issue de son entretien avec Nicolas Sarkozy, Muhammad Yunus a rencontré à l'Elysée des chefs d'entreprises, dont ceux de Suez, Danone et Bolloré, et annoncé la signature d'une joint-venture avec Veolia.

Fourniret: le témoignage de Marie

La cour d'assises des Ardennes a entendu Marie qui avait pu échapper à Michel Fourniret. Marie, une adolescente belge, alors âgée de 13 ans, avait été sexuellement agressée en juin 2003 près de Namur (Belgique) par Michel Fourniret qui l'avait séquestrée dans sa camionnette. Mais elle avait réussi à s'échapper et, avec l'aide d'une automobiliste, avait pu noter le numéro de plaque du véhicule et permis ainsi l'arrestation du criminel. Le 26 juin 2003 alors qu'elle part à pied faire une course à Ciney (Belgique), Marie est abordée par l'accusé, au volant d'une Citroën C25, qui lui demande son itinéraire. Face à son insistance, l'adolescente monte à bord mais se retrouve rapidement à l'arrière, les pieds et mains liés. "Je m'imaginais dans un film", a raconté Marie, veste et pantalon marron. La jeune Belge d'origine burundaise est dos au public et aux journalistes, à qui la cour a finalement permis d'assister à la déposition dans la salle d'audience. Elle explique qu'à bord de la camionnette, elle a résisté à son agresseur en criant et en priant à haute voix. "Il m'a dit 'tais-toi sinon je te tue (...). Tu dois me donner du plaisir, si tu ne me donnes pas du plaisir, tu ne rentreras pas", poursuit la jeune fille d'une voix posée, précisant avoir subi des attouchements à la poitrine.

Passage à tabac mortel: 20 personnes arrêtées

Près de 200 policiers sont intervenus lundi à l'aube dans la cité des Iris dans l'enquête sur la mort d'un jeune homme. Parmi les personnes interpellées figureraient les auteurs des coups mortels contre le jeune homme âgé de 19 ans en février denier, a-t-on appris de source policière. Les perquisitions ont permis de saisir environ 100 kilos de haschich et des armes à feu, a indiqué une source policière. L'opération s'est déroulée dans le calme lundi matin, principalement à la cité des Iris, un ensemble de six bâtiments proprets en cours de ravalement, ainsi que dans une cité voisine, a constaté une journaliste de l'AFP. Les personnes interpellées dont plusieurs femmes d'un certain âge, ont été emmenées pour être placées en garde à vue à la sûreté départementale qui mène l'enquête sur cette affaire. Leur garde à vue peut durer jusqu'à quatre jours. Décédé des suites de ses blessures: Le 8 février, deux hommes, violemment frappés, avaient été retrouvés à la cité des Iris. L'un d'entre eux, grièvement blessé, gisait la tête dans l'eau dans une cave. Il devait décéder des suites de ses blessures le lendemain. Moins sérieusement touché, le deuxième jeune homme avait été entendu par les policiers dès le lendemain du drame. A l'époque, les enquêteurs avaient évoqué un règlement de compte sur fond de trafic de cannabis. Le jeune homme décédé, Taoufik Mohamadi, s'il était peu connu des services de police, avait toutefois un casier judiciaire, a-t-on appris de source proche de l'enquête. "J'allais acheter le pain et je voyais les tueurs de mon frère". Le parquet de Marseille a ouvert depuis le 8 février une enquête pour tentatives de meurtre. Beaucoup de moyens policiers ont été mobilisés depuis pour retrouver les coupables, le directeur départemental de la sécurité publique Pierre Carton qualifiant l'enquête de "prioritaire". "Nous sommes très contents", a déclaré à l'AFP la soeur de Taoufik Mohamadi, Zakia, 21 ans. "Cela devenait invivable pour nous. J'allais acheter le pain et je voyais les tueurs de mon frère", a-t-elle raconté soulignant que tout le monde connaissait les auteurs du passage à tabac. Ils se vantaient dans la cité. Mais dès qu'ils ont su que mon frère était mort, il n'y avait plus personne. Ils se sont cachés jusqu'à l'enterrement puis ils ont réapparu", a-t-elle encore dit, constatant que les policiers avaient arrêté "les enfants ainsi que certains parents". Une habitante de la cité voisine des Flamants s'est déclarée soulagée des arrestations, dénonçant la loi du silence qui règne aux Iris. "C'est difficile de faire parler les gens. Pourtant, il y a forcément eu des témoins. Cela s'est passé à 17H, pas en pleine nuit", a-t-elle souligné. Les enquêteurs qui ont reçu plusieurs témoignages, ont privilégié les écoutes téléphoniques des personnes soupçonnées ainsi que l'enquête scientifique avec des relevés ADN effectués sur les lieux de l'homicide.

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Mar 1 Avr - 16:32

Mardi 1er Avril

Sanofi-Aventis va supprimer 471 emplois à Vitry

Sanofi-Aventis va annoncer mardi la suppression de 471 emplois à Vitry-sur-Seine, ont indiqué lundi des syndicats. Pour justifier ces suppressions sur son site chimique du Val-de-Marne, la direction évoque un "virage stratégique" vers les biotechnologies. La direction, qui promet de prendre toutes les mesures pour éviter des licenciements secs, doit détailler son plan en comité central d'entreprise mardi. Un plan qui s'étalera jusqu'en 2012. "Il s'agit de créer pour les innovations provenant de notre recherche dans le domaine des biotechnologies un site de production pour fabriquer les médicaments à destination des patients de demain", a déclaré le vice-président de Sanofi-Aventis chargé de la chimie, Philippe Luscan. Un investissement matériel de plus 100 millions d'euros est prévu dans les 18 prochains mois pour faire de Vitry "une des rares usines de biotechnologies en France", a-t-il souligné. Les productions actuelles du site vont être transférées vers d'autres usines, notamment 9 usines françaises, où des postes pourraient être créés, selon la direction. Selon un communiqué de la CGT, la direction "prévoit de détruire les unités de chimie organique, de supprimer 471 emplois sur 661 et de mettre en cause près de 300 emplois de sous-traitance". Les emplois concernés sont ceux d'ouvriers, techniciens et agents de maîtrise pour l'essentiel. 106 nouveaux emplois pourraient être créés à Vitry, mais seulement en 2011, selon le syndicat.

Manifestations de lycéens dans la capitale

Plusieurs milliers de lycéens ont défilé mardi à Paris pour protester contre les suppressions de postes dans l'éducation. Le défilé était composé de 4.500 manifestants, selon la police; de 11.000 à 13.000, selon les organisateurs. 4 à 600 enseignants s'étaient joints au cortège. "C'est un succès, c'est un signe clair qu'on envoie au ministère", a déclaré Florian Lecoultre, président de l'Union nationale lycéenne (UNL). Une nouvelle journée d'action est prévue jeudi. "On a établi aujourd'hui un rapport de force", s'est félicité de son côté Alix Nicolet, la présidente de la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (Fidl), en chiffrant la participation à Paris à 13.000 manifestants. "Non, non, non aux suppressions de postes! Oui, oui, oui à notre éducation!", scandaient les lycéens, venus de Paris et de la région parisienne, dans des cortèges organisés par établissements et derrière des banderoles affirmant notamment: "Finançons l'éducation et non l'intervention en Afghanistan" ou encore "La plus grande armée c'est l'éducation, pas besoin de porte-avion". "Les propos du ministre nous choque, c'est un peu facile de minimiser l'importance du mouvement lycéen mais ça ne va pas être tenable très longtemps car il y a de plus en plus de lycéens dans la rue", a expliqué à l'AFP dans la manifestation Léo Moreau, vice-président de l'UNL, en référence aux déclarations de Xavier Darcos qui a assuré mardi qu'il ne reviendrait pas sur les 8.830 suppressions de postes prévues pour la rentrée 2008. Déléguée de la Fidl, Hannah Boisson a de son côté prévenu le ministre de l'Education que les lycéens "ne sont pas des enfants" et que "le gouvernement reculera". Une délégation de représentants lycéens a été reçue par la direction générale de l'Enseignement scolaire (Degesco), a confirmé le ministère à l'AFP. Dans la matinée, une cinquantaine de personnes ont manifesté avenue Gambetta devant le rectorat de Paris, à l'appel de la FCPE (principale fédération de parents d'élèves) de Paris, pour protester contre "la suppression de 3.000 heures de cours chaque semaine" dans l'académie.

30 garnisons bientôt fermées ?

Une trentaine de garnisons vont être fermées d'ici à 2012 et plus d'une dizaine de régiments dissous, selon Libération. C'est ce que révèle un rapport interne de l'état-major de l'armée de terre révélé, mardi par le quotidien national, et qualifié de "document de travail" par le ministre de la Défense. Hervé Morin, interrogé par l'AFP, n'a pas voulu confirmer l'information : "Je ne confirme rien du tout, ce sont des documents de travail propres à l'armée de terre." "Ca n'a pas de sens", a ajouté le ministre de la Défense. Le document, daté du 4 février 2008, concerne des "opérations domaniales et infrastructures" liées à la réorganisation des armées dans le cadre de la révision générale des politiques publiques (RGPP), selon Libération. "L'idée de base est de 'densifier' les implantations, comme pour la carte judiciaire ou hospitalière", écrit le journal. La liste des fermetures "montre que le quart nord-est du pays est très touché et que les fermetures ont souvent lieu dans des zones qui connaissent des difficultés économiques", précise le journal. Le ministre de la Défense a fait valoir que ces questions feront l'objet d'une "réflexion interarmée", autrement dit, associant les trois armes (terre, air et marine), et qu'elle devra "intégrer l'ensemble des priorités du Livre blanc" sur la défense et la sécurité nationale, attendu désormais en mai. Réaffirmant que la défense n'avait pas "pour vocation première de faire de l'aménagement du territoire", il a cependant affirmé que les décisions sur la réorganisation de l'armée de terre devront "intègrer des problématiques d'aménagement du territoire" et supposent "des politiques de développement" ainsi qu'une approche "interministérielle", dans une "réflexion d'ensemble".

Arche de Zoé: les 6 Français restent redevables

Les six Français de L'Arche de Zoé, graciés lundi par le président tchadien Idriss Deby, ont été libérés dans la soirée. Graciés et libérés, les 6 membres de l'Arche de Zoé restent redevables de leur dette envers les familles tchadiennes. Condamnés fin décembre 2007 à 8 ans de travaux forcés au Tchad pour avoir tenté d'emmener illégalement 103 enfants, les six Français étaient emprisonnés en France, où leur peine avait été commuée en 8 ans de prison. La dette civile demeure: Gilbert Collard, avocat d'Eric Breteau et de sa compagne Emilie Lelouch, a reconnu mardi que les six membres de l'Arche de Zoé devront payer les 6,3 millions d'euros aux familles des 103 enfants, amende à laquelle ils ont été condamnés par la justice tchadienne. Leur grâce, a ajouté Me Collard sur France Inter, "ne fait pas du tout disparaître la dette civile" et les condamnés devront donc payer "solidairement" cette somme aux parties civiles tchadiennes. Celles-ci, a expliqué l'avocat, devront faire valider cette décision par la justice française et la "confier" ensuite à un huissier "qui ira récupérer, auprès de qui il pourra, les sommes d'argent".

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
Fiorita
Europe Union Européenne
Europe Union Européenne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1387
Age : 37
Localisation : Native : FRANCE / Expat :Naples (ITALIE)
Emploi/loisirs : enseignante français langue étrangère
Humeur : bonne
Date d'inscription : 07/03/2008

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Mar 1 Avr - 16:43

En référence à la grève dans l'éducation nationale:
C'est incroyable comme la France est contestataire! Mais en meme temps j'adore ça! Ici par exemple en Italie, il n'y a quasiment jamais de mobilisation, et ce serait pourtant bien nécessaire!
Merci pour les news sévy!
Revenir en haut Aller en bas
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Jeu 3 Avr - 3:59

Jeudi 3 avril

Arche de Zoé: qui payera les 6,3 millions d'euros?

Selon Le Figaro, la France devrait régler la dette que les 6 humanitaires doivent aux familles des 103 enfants tchadiens. Le quotidien a publié mercredi un fac-similé d'un courrier daté du 28 décembre 2007, dans lequel le gouvernement tchadien assure que la France "garantit" le paiement des dommages dus par les membres de l'Arche de Zoé. Le ministère français de la Justice a confirmé avoir reçu ce courrier, mais a refusé de prendre à son compte cette affirmation. Les six Français de L'Arche de Zoé, graciés lundi par le président tchadien Idriss Deby, ont été libérés le soir-même. Mais ils restent redevables de leur dette envers les familles tchadiennes. Dans le fac-similé publié mercredi par Le Figaro, d'une lettre du 28 décembre, Albert Pahimi Padacké, ministre tchadien de la Justice, écrit à son homologue Rachida Dati que le transfèrement des six membres de l'Arche de Zoé "n'éteignant pas le paiement des dommages et intérêts, il est entendu que l'Etat requérant (la France, NDLR) garantit l'effectivité du paiement des dits intérêts civils". La justice tchadienne "ne condamne pas l'Etat français mais des ressortissants français et il existe en droit français des règles de procédure s'agissant d'une condamnation à des dommages et intérêts", a rappelé le porte-parole de la Chancellerie française Guillaume Didier en insistant : "Ce n'est pas l'Etat français, mais des ressortissants" qui ont été condamnés. En clair, selon une source proche du dossier, la phrase du ministre tchadien de la Justice "n'engage pas les intérêts français". Par ailleurs, Guillaume Didier a affirmé que la Chancellerie n'avait pas reçu mercredi matin une lettre, dont fait état le Figaro, qui aurait été envoyée mardi par le ministre tchadien de la justice à la garde des Sceaux Rachida Dati, par l'intermédiaire de l'ambassade de France à N'Djamena. Dans ce courrier, selon Le Figaro, il est précisé que "la compétence d'exécution de la décision de justice tchadienne a été transférée à la France, qui seule garantit l'effectivité du paiement des intérêts". Le Premier ministre français François Fillon a exclu, mardi sur France Inter, que Paris paie ces dommages et intérêts : "Il est hors de question que le contribuable français paie 6 millions d'euros pour des erreurs que la France n'a pas commises."

Renault reconnu coupable de discrimination raciale

Renault a été reconnu mercredi coupable en appel de discrimination raciale par la cour d'appel de Versailles. "C'est la première fois que la justice pourtant très hésitante dans ce domaine, reconnaît Renault coupable de discrimination raciale", s'est félicitée Me Florence Laussucq-Caston, conseil des deux ex-salariés. Le constructeur automobile a été condamné à verser à Lucien Breleur, employé comme électricien automobile de 1971 à 2003, 80.000 euros de dommages et intérêts et 8.000 euros au titre du préjudice moral. Renault a également été condamné à verser à Daniel Kotor, ouvrier spécialisé puis agent administratif de 1983 à 2004, 60.000 euros de dommages et intérêts et 8.000 euros au titre du préjudice moral. "La société Renault doit réparer le préjudice subi par M. Kotor et M. Breleur du fait de blocage de leur carrière et du maintien de leur rémunération à un niveau de ce qu'il aurait dû être", a estimé la Cour dans son arrêt dont l'AFP a eu copie. La cour a en revanche débouté trois autres ex-salariés et un salarié. Renault , dont l'ancien président Louis Schweitzer dirige actuellement la Haute autorité de lutte contre les discriminations (Halde), a réagi en expliquant que l'entreprise "avait toujours condamné le racisme sous toutes ses formes", et ne pratiquait "en aucun cas la discrimination raciale". "Le groupe a pour objectif de faire progresser ses collaborateurs sans autre distinction que celle fondée sur leur mérite et leur réussite", a ajouté le groupe dans un communiqué en précisant que le constructeur automobile avait signé la Déclaration des droits sociaux fondamentaux avec les syndicats mondiaux de la metallurgie et ceux de Renault , ainsi que la charte de la diversité en France. Soutenus par la CGT et le MRAP, les six plaignants, d'origine togolaise ou algérienne notamment, avaient été engagés entre 1966 et 1973 et réclamaient environ un million d'euros de dédommagement, car ils estimaient avoir été lésés dans leur carrière à cause de leur couleur de peau. Dans son arrêt, la Cour a estimé que "Renault n'apporte pas la preuve qu'il lui incombe, que la différence de traitement entre M. Breleur et M. Kotor et les autres salariés est justifiée par des éléments objectifs étrangers à toute discrimination fondée sur l'appartenance ou la non-appartenance vraie ou supposée de ces deux salariés à une ethnie, une nation ou une race". "Il revenait à Renault de prouver que ces deux salariés pourtant bien évalués, motivés et bons équipiers, n'avaient pas été bloqués dans leur carrière à cause de leur origine", a expliqué Me Florence Laussucq. "En l'absence de preuve, Renault est implicitement reconnu coupable de discrimination raciale", a-t-elle ajouté. Après l'étude d'un échantillon d'évolution de carrière de dix salariés, il apparaît selon la Cour que "les autres salariés ont tous eu une évolution plus importante que celle de M. Breleur et Kotor", alors même que ces derniers étaient bien évalués. Un représentant du personnel avait par ailleurs versé au dossier une attestation qui rapportait que M. Kotor avait été traité de "singe" et de "bougre de nègre" par sa hiérarchie. En décembre 2005, le conseil des prud'hommes de Boulogne-Billancourt avait débouté ces six salariés dont ces deux demandeurs estimant qu'"il n'y avait pas de fait relatif à une discrimination raciale".

Carrefour : accord sur salaires et temps choisi

Carrefour a annoncé mercredi un accord salarial prévoyant une hausse générale de 3,2% pour ses employés. L'enseigne de grande distribution a aussi annoncé un accord sur la généralisation d'ici mi-2009 du "temps complet choisi" pour ses caissières. Les hypermarchés Carrefour ont été touchés ces dernières semaines par des grèves dans le cadre de mobilisations pour les salaires et les conditions de travail dans la grande distribution. Les accords salariaux ont été signés vendredi par les syndicats FO, CFDT, CFTC et CAT, qui représentent plus de 80% des salariés, selon un communiqué. Pour les cadres, est prévue une enveloppe d'augmentations individuelles dans la même fourchette de 3%. Le "temps complet choisi", pour les caissières volontaires, sera déployé dans les 195 magasins intégrés après avoir été testé depuis septembre 2007 à Venette (Oise) et Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime). Les caissières à temps partiel - 30 heures chez Carrefour sauf exceptions - vont pouvoir travailler 5 heures de plus par semaine dans les rayons ou d'autres services, ce qui représente un "salaire additionnel de 200 euros par mois", a détaillé auprès de l'AFP Jean-Luc Masset, directeur des ressources humaines de Carrefour Entre un tiers et 40% des quelque 9.000 caissières à temps partiel seraient intéressées par la mesure, selon direction. "Cela va supprimer les temps partiels subis et réduire les situations de précarité. C'est donc favorable à l'entreprise", at-il ajouté, concédant que " les remous sociaux "nous ont peut-être fait accélérer notre mouvement" et "sans doute cela a favorisé les discussions avec les partenaires sociaux". L'impact sur les recrutements externes se verra "dans le temps", selon lui, alors que 8.000 embauches en CDI sont programmées pour 2008, soit un chiffre stable. Le DRH a indiqué que la "polyactivité" des caissières n'était pas liée au développement des caisses automatiques, au nombre de 136 dans seulement 25 magasins, et ce depuis 2006. "Il n'y a pas de nouvelles implantations prévues, la présence du personnel est importante", a-t-il précisé. En outre, les accords avec les syndicats prévoient à partir du 1er juin que la modulation du temps de travail hebdomadaire pour l'ensemble du personnel soit réduite à plus ou moins trois heures, contre six heures auparavant, pour suivre les pics d'activité. Carrefour compte au total 218 hypermarchés en France. Le groupe de distribution a réalisé en 2007 un bénéfice net de 2,29 milliards d'euros, en hausse de 1,4% sur un an et un résultat opérationnel de 3,2 milliards, en progression de 3,4%, selon un communiqué publié le 6 mars par le groupe.



6 à 7 milliards d'économies, surtout sur le social

Le gouvernement attend "6 à 7 milliards d'euros" d'économies d'un nouveau train de mesures, selon Le Monde. Ces mesures doivent être arrêtées vendredi lors d'un conseil de modernisation des politiques publiques. Intégrées dans le projet de loi de finances triennal (2009 à 2011), elles toucheront principalement la santé, la solidarité, la famille, l'emploi, la formation professionnelle et le logement, selon Le Monde daté de jeudi. "Ce sont les grandes politiques d'intervention économique et sociale qui vont, cette fois-ci, être revisitées. Pour certaines d'entre elles à la baisse", écrit le quotidien. "Elles représentent, ensemble, 464 milliards d'euros de dépenses par an, qui se répartissent de la manière suivante : 180 milliards d'euros pour la politique publique de santé, 100 milliards pour les dépenses de solidarité (handicap, dépendance, lutte contre la pauvreté et les exclusions), plus de 80 milliards d'euros pour la politique de la famille, plus de 70 milliards pour l'emploi et la formation professionnelle et plus de 34 milliards pour la politique du logement", ajoute Le Monde. Le PS "voit dans l'annonce de ces économies la confirmation de l'existence du fameux plan de rigueur que l'opposition annonce depuis des mois". Le porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre, a assuré mercredi que les économies annoncées vendredi seront inférieures aux six à sept milliards, mais a refusé de donner un montant.

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
Nanjie
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6162
Age : 50
Localisation : POITIERS (86) FRANCE
Emploi/loisirs : adjointe de manager de caisses( en congé parental 3 ans ;)) ,ma famille,le net,le cinéma...
Humeur : top-délire
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Jeu 3 Avr - 14:39

Sevy a écrit:
Jeudi 3 avril

Arche de Zoé: qui payera les 6,3 millions d'euros?

Selon Le Figaro, la France devrait régler la dette que les 6 humanitaires doivent aux familles des 103 enfants tchadiens. Le quotidien a publié mercredi un fac-similé d'un courrier daté du 28 décembre 2007, dans lequel le gouvernement tchadien assure que la France "garantit" le paiement des dommages dus par les membres de l'Arche de Zoé. Le ministère français de la Justice a confirmé avoir reçu ce courrier, mais a refusé de prendre à son compte cette affirmation. Les six Français de L'Arche de Zoé, graciés lundi par le président tchadien Idriss Deby, ont été libérés le soir-même. Mais ils restent redevables de leur dette envers les familles tchadiennes. Dans le fac-similé publié mercredi par Le Figaro, d'une lettre du 28 décembre, Albert Pahimi Padacké, ministre tchadien de la Justice, écrit à son homologue Rachida Dati que le transfèrement des six membres de l'Arche de Zoé "n'éteignant pas le paiement des dommages et intérêts, il est entendu que l'Etat requérant (la France, NDLR) garantit l'effectivité du paiement des dits intérêts civils". La justice tchadienne "ne condamne pas l'Etat français mais des ressortissants français et il existe en droit français des règles de procédure s'agissant d'une condamnation à des dommages et intérêts", a rappelé le porte-parole de la Chancellerie française Guillaume Didier en insistant : "Ce n'est pas l'Etat français, mais des ressortissants" qui ont été condamnés. En clair, selon une source proche du dossier, la phrase du ministre tchadien de la Justice "n'engage pas les intérêts français". Par ailleurs, Guillaume Didier a affirmé que la Chancellerie n'avait pas reçu mercredi matin une lettre, dont fait état le Figaro, qui aurait été envoyée mardi par le ministre tchadien de la justice à la garde des Sceaux Rachida Dati, par l'intermédiaire de l'ambassade de France à N'Djamena. Dans ce courrier, selon Le Figaro, il est précisé que "la compétence d'exécution de la décision de justice tchadienne a été transférée à la France, qui seule garantit l'effectivité du paiement des intérêts". Le Premier ministre français François Fillon a exclu, mardi sur France Inter, que Paris paie ces dommages et intérêts : "Il est hors de question que le contribuable français paie 6 millions d'euros pour des erreurs que la France n'a pas commises."

Renault reconnu coupable de discrimination raciale

Renault a été reconnu mercredi coupable en appel de discrimination raciale par la cour d'appel de Versailles. "C'est la première fois que la justice pourtant très hésitante dans ce domaine, reconnaît Renault coupable de discrimination raciale", s'est félicitée Me Florence Laussucq-Caston, conseil des deux ex-salariés. Le constructeur automobile a été condamné à verser à Lucien Breleur, employé comme électricien automobile de 1971 à 2003, 80.000 euros de dommages et intérêts et 8.000 euros au titre du préjudice moral. Renault a également été condamné à verser à Daniel Kotor, ouvrier spécialisé puis agent administratif de 1983 à 2004, 60.000 euros de dommages et intérêts et 8.000 euros au titre du préjudice moral. "La société Renault doit réparer le préjudice subi par M. Kotor et M. Breleur du fait de blocage de leur carrière et du maintien de leur rémunération à un niveau de ce qu'il aurait dû être", a estimé la Cour dans son arrêt dont l'AFP a eu copie. La cour a en revanche débouté trois autres ex-salariés et un salarié. Renault , dont l'ancien président Louis Schweitzer dirige actuellement la Haute autorité de lutte contre les discriminations (Halde), a réagi en expliquant que l'entreprise "avait toujours condamné le racisme sous toutes ses formes", et ne pratiquait "en aucun cas la discrimination raciale". "Le groupe a pour objectif de faire progresser ses collaborateurs sans autre distinction que celle fondée sur leur mérite et leur réussite", a ajouté le groupe dans un communiqué en précisant que le constructeur automobile avait signé la Déclaration des droits sociaux fondamentaux avec les syndicats mondiaux de la metallurgie et ceux de Renault , ainsi que la charte de la diversité en France. Soutenus par la CGT et le MRAP, les six plaignants, d'origine togolaise ou algérienne notamment, avaient été engagés entre 1966 et 1973 et réclamaient environ un million d'euros de dédommagement, car ils estimaient avoir été lésés dans leur carrière à cause de leur couleur de peau. Dans son arrêt, la Cour a estimé que "Renault n'apporte pas la preuve qu'il lui incombe, que la différence de traitement entre M. Breleur et M. Kotor et les autres salariés est justifiée par des éléments objectifs étrangers à toute discrimination fondée sur l'appartenance ou la non-appartenance vraie ou supposée de ces deux salariés à une ethnie, une nation ou une race". "Il revenait à Renault de prouver que ces deux salariés pourtant bien évalués, motivés et bons équipiers, n'avaient pas été bloqués dans leur carrière à cause de leur origine", a expliqué Me Florence Laussucq. "En l'absence de preuve, Renault est implicitement reconnu coupable de discrimination raciale", a-t-elle ajouté. Après l'étude d'un échantillon d'évolution de carrière de dix salariés, il apparaît selon la Cour que "les autres salariés ont tous eu une évolution plus importante que celle de M. Breleur et Kotor", alors même que ces derniers étaient bien évalués. Un représentant du personnel avait par ailleurs versé au dossier une attestation qui rapportait que M. Kotor avait été traité de "singe" et de "bougre de nègre" par sa hiérarchie. En décembre 2005, le conseil des prud'hommes de Boulogne-Billancourt avait débouté ces six salariés dont ces deux demandeurs estimant qu'"il n'y avait pas de fait relatif à une discrimination raciale".

Carrefour : accord sur salaires et temps choisi

Carrefour a annoncé mercredi un accord salarial prévoyant une hausse générale de 3,2% pour ses employés. L'enseigne de grande distribution a aussi annoncé un accord sur la généralisation d'ici mi-2009 du "temps complet choisi" pour ses caissières. Les hypermarchés Carrefour ont été touchés ces dernières semaines par des grèves dans le cadre de mobilisations pour les salaires et les conditions de travail dans la grande distribution. Les accords salariaux ont été signés vendredi par les syndicats FO, CFDT, CFTC et CAT, qui représentent plus de 80% des salariés, selon un communiqué. Pour les cadres, est prévue une enveloppe d'augmentations individuelles dans la même fourchette de 3%. Le "temps complet choisi", pour les caissières volontaires, sera déployé dans les 195 magasins intégrés après avoir été testé depuis septembre 2007 à Venette (Oise) et Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime). Les caissières à temps partiel - 30 heures chez Carrefour sauf exceptions - vont pouvoir travailler 5 heures de plus par semaine dans les rayons ou d'autres services, ce qui représente un "salaire additionnel de 200 euros par mois", a détaillé auprès de l'AFP Jean-Luc Masset, directeur des ressources humaines de Carrefour Entre un tiers et 40% des quelque 9.000 caissières à temps partiel seraient intéressées par la mesure, selon direction. "Cela va supprimer les temps partiels subis et réduire les situations de précarité. C'est donc favorable à l'entreprise", at-il ajouté, concédant que " les remous sociaux "nous ont peut-être fait accélérer notre mouvement" et "sans doute cela a favorisé les discussions avec les partenaires sociaux". L'impact sur les recrutements externes se verra "dans le temps", selon lui, alors que 8.000 embauches en CDI sont programmées pour 2008, soit un chiffre stable. Le DRH a indiqué que la "polyactivité" des caissières n'était pas liée au développement des caisses automatiques, au nombre de 136 dans seulement 25 magasins, et ce depuis 2006. "Il n'y a pas de nouvelles implantations prévues, la présence du personnel est importante", a-t-il précisé. En outre, les accords avec les syndicats prévoient à partir du 1er juin que la modulation du temps de travail hebdomadaire pour l'ensemble du personnel soit réduite à plus ou moins trois heures, contre six heures auparavant, pour suivre les pics d'activité. Carrefour compte au total 218 hypermarchés en France. Le groupe de distribution a réalisé en 2007 un bénéfice net de 2,29 milliards d'euros, en hausse de 1,4% sur un an et un résultat opérationnel de 3,2 milliards, en progression de 3,4%, selon un communiqué publié le 6 mars par le groupe.

oui ben l enseigne U devrait en prendre de la graine

6 à 7 milliards d'économies, surtout sur le social

Le gouvernement attend "6 à 7 milliards d'euros" d'économies d'un nouveau train de mesures, selon Le Monde. Ces mesures doivent être arrêtées vendredi lors d'un conseil de modernisation des politiques publiques. Intégrées dans le projet de loi de finances triennal (2009 à 2011), elles toucheront principalement la santé, la solidarité, la famille, l'emploi, la formation professionnelle et le logement, selon Le Monde daté de jeudi. "Ce sont les grandes politiques d'intervention économique et sociale qui vont, cette fois-ci, être revisitées. Pour certaines d'entre elles à la baisse", écrit le quotidien. "Elles représentent, ensemble, 464 milliards d'euros de dépenses par an, qui se répartissent de la manière suivante : 180 milliards d'euros pour la politique publique de santé, 100 milliards pour les dépenses de solidarité (handicap, dépendance, lutte contre la pauvreté et les exclusions), plus de 80 milliards d'euros pour la politique de la famille, plus de 70 milliards pour l'emploi et la formation professionnelle et plus de 34 milliards pour la politique du logement", ajoute Le Monde. Le PS "voit dans l'annonce de ces économies la confirmation de l'existence du fameux plan de rigueur que l'opposition annonce depuis des mois". Le porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre, a assuré mercredi que les économies annoncées vendredi seront inférieures aux six à sept milliards, mais a refusé de donner un montant.

_________________
L'age de ma margot>>>>et oui


L'age de ma mylène
Invité Votez pour votre forum quotidiennement
Revenir en haut Aller en bas
http://nanjie1968.spaces.live.com/default.aspx
Nanjie
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6162
Age : 50
Localisation : POITIERS (86) FRANCE
Emploi/loisirs : adjointe de manager de caisses( en congé parental 3 ans ;)) ,ma famille,le net,le cinéma...
Humeur : top-délire
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Sam 5 Avr - 6:07

Les autorités françaises n'ont pas de contact avec les pirates du voilier





Les
autorités françaises n'ont pas eu de contact avec les pirates qui se
sont emparés vendredi d'un voilier de croisière de luxe français au
large de la Somalie, retenant une trentaine de membres d'équipage, a
indiqué samedi matin le ministre de la Défense, Hervé Morin."Nous
n'avons eu aucun contact, ni avec l'équipage du bateau, ni avec les
pirates" depuis l'attaque, a indiqué le ministre, interrogé sur la
radio France Inter sur une éventuelle demande de rançon, pratique
habituelle des pirates qui opèrent dans la zone.
De son côté, le Premier ministre François Fillon a indiqué que les
autorités françaises feraient tout pour essayer de résoudre la crise
sans "utiliser la force"."Ce que nous privilégions, c'est la
protection de la vie des personnes qui sont à bord donc tous les canaux
de discussion sont ouverts pour essayer de résoudre cette affaire",
a-t-il déclaré.La France a déclenché vendredi le "plan
Pirate-mer", qui prévoit notamment la mise en alerte des unités des
commandos marine et des gendarmes du Groupe d'intervention de la
gendarmerie nationale (GIGN).Par ailleurs, le Ponant, un voilier
de croisière de 88 mètres de long, est toujours suivi par un aviso de
la Marine nationale, qui se trouvait sur zone dans le cadre de la "Task
Force 150", force maritime sous commandement américain engagée dans des
opérations anti-terroristes."Ce qui se passe en général, c'est
que les pirates vont dans les eaux territoriales somaliennes et c'est
ensuite que parfois il y a des revendications particulières, qui sont
souvent des demandes de rançon", a déclaré M. Morin.Selon le
porte-parole de l'état-major français, le commandant Christophe
Prazuck, dix pirates retiennent les 30 personnes à bord, une vingtaine
de Français et une dizaine d'Ukrainiens.

http://video.msn.com/video.aspx?mkt=fr-fr&from=IV2_fr-fr_actualites_france_articles&fg=gtlv2&mkt=fr-fr&showPlaylist=true&playlist=videoByUuids:uuids:a3237ff6-816e-42f6-a012-2cfccb49d55b

_________________
L'age de ma margot>>>>et oui


L'age de ma mylène
Invité Votez pour votre forum quotidiennement
Revenir en haut Aller en bas
http://nanjie1968.spaces.live.com/default.aspx
Nanjie
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6162
Age : 50
Localisation : POITIERS (86) FRANCE
Emploi/loisirs : adjointe de manager de caisses( en congé parental 3 ans ;)) ,ma famille,le net,le cinéma...
Humeur : top-délire
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Sam 5 Avr - 6:12

La difficile dépollution des zones naturelles de l'estuaire de la Loire





Depuis
la fuite de fioul dans une raffinerie de Donges, le nettoyage des
berges de l'estuaire de la Loire continue à monter en puissance mais
certaines zones naturelles sensibles, comme l'île de la Maréchale,
restent très difficiles d'accès.Sur cette île de la commune de
Frossay, au Sud de l'estuaire, les prairies humides verdoyantes sont
bordées par des étendues de roseaux, les roselières, souillées de fioul
sur trois kilomètres."Il faut plus d'une heure à pied pour s'y
rendre. Et si il est relativement simple d'enlever du pétrole sur des
plages, c'est plus difficile sur les roselières car on manque
d'expérience", constate Philippe Sauvage, chargé de mission pour le
Conservatoire de l'espace littoral et des rivages lacustres."C'est probablement la première fois qu'une telle pollution arrive dans un estuaire en France", note-t-il.Une
centaine d'hectares de terres ont déjà été touchés sur cette île où
paissent habituellement 600 vaches et où le silence est à peine troublé
par le vol de quelques oiseaux.Au loin, les cheminées de la
raffinerie Total de Donges rappellent l'origine de cette pollution: une
fuite de fioul lourd à la suite de laquelle une centaine de tonnes
d'hydrocarbures se sont répandus dans l'estuaire, souillé sur plus de
vingt kilomètres.Sur l'île de la Maréchale, le fioul a noirci
roseaux et étiers, ces entrées d'eau dans les terres qui alimentent
marais et prairies humides en eau.Près de trois semaines après
le début des chantiers de dépollution, des boudins gonglables blancs
censés retenir le fioul se balancent mollement tandis qu'une petite
équipe de nettoyage, seule sur le site, s'active.Ce jour-là, ils
sont 17 à travailler sur trois kilomètres de berges souillées sur un
total de 900 personnes mobilisées sur l'ensemble des zones polluées,
dont 200 sur l'île toute proche du Petit-Carnet, une zone plus
accessible.Les conditions de travail difficiles, le fioul qui
souille les combinaisons jaunes et le port du masque n'ont pas entamé
la bonne humeur de la dizaine de femmes qui nettoient les beqrges à la
truelle, à la lingette et à la cisaille."Nous avons commencé
cette zone il y a une semaine et nous essayons de dégager les berges le
plus possible", témoigne Cathy, une jeune intérimaire qui reste très
motivée car "c'est pour la bonne cause".Chaque jour, l'équipe débarque en bateau et les sacs des déchets collectés sont évacués par hélicoptère.Dans
cette zone naturelle fragile classée Natura 2000, "il faut parvenir à
nettoyer sans faire plus de dégâts que la pollution", explique Philippe
Sauvage.Si certains professionnels comptent sur la nature pour
aider à dépolluer les sites naturels, le but reste d'enlever un maximum
de fioul "mobilisable", c'est à dire qui n'est pas encore fixé sur les
berges.D'autant que l'arrivée, lundi, de grandes marées pourrait
polluer de nouvelles zones de la Maréchale, qui sera submergée à marée
haute.

_________________
L'age de ma margot>>>>et oui


L'age de ma mylène
Invité Votez pour votre forum quotidiennement
Revenir en haut Aller en bas
http://nanjie1968.spaces.live.com/default.aspx
Nanjie
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6162
Age : 50
Localisation : POITIERS (86) FRANCE
Emploi/loisirs : adjointe de manager de caisses( en congé parental 3 ans ;)) ,ma famille,le net,le cinéma...
Humeur : top-délire
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Sam 5 Avr - 6:14

Une bouteille enterrée: une lettre de 1918 à un soldat exhumée en Lorraine




Le
groupe de rock Police l'a chanté, l'Histoire a fait le reste: le
"Message in a bottle" enterré par un sous-officier américain en 1918 et
retrouvé lors de fouilles archéologiques en 2004 à Messein
(Meurthe-et-Moselle) a été communiqué à sa famille, au Texas, 90 ans
plus tard.A l'origine de cette belle fable, "Tante Pete",
d'Oklahoma City, envoie le 15 février 1918 une missive à son neveu, le
sergent Morres Vickers Liepman, mobilisé dans l'Est de la France pour
la Première guerre mondiale."En fait, la tante Pete s'appelait
Luna. Mais il était très courant pour une fille à cette époque-là de
porter un surnom de garçon", explique Cecil-Joseph (C.J.) Liepman, le
petit-fils du sergent, dans un entretien téléphonique au Texas avec
l'AFP.Luna narre au militaire les vicissitudes que la guerre
inflige à une femme aisée: il est "presque impossible d'obtenir de
l'aide domestique de quiconque" et "ceux que l'on peut encore embaucher
risquent d'être enrôlés à tout moment", "tout un tas de noirs (devant)
partir demain", observe-t-elle."Tante Pete" regrette aussi la
censure qui conduit l'armée à découper les lettres de son neveu. Elle
lui raconte enfin les chaussettes qu'elle tricote ou encore les progrès
du petit Louis en français.La missive se révèle finalement très
banale. Sa destinée l'est bien moins. Roulée dans une bouteille de
bière solidement refermée puis enterrée, elle va sommeiller
paisiblement durant 86 ans. Des fouilles préventives menées sur le site
de Messein la feront ressurgir en avril 2004."Ca s'est passé par
un matin brumeux de printemps lorrain", se souvient Marilyne Prévot,
archéologue à l'Institut national de recherches archéologiques
préventives. "J'ai d'abord cru que c'était une blague", convient-elle.Rapidement,
la bouteille est époussetée, son goulot brisé et la lettre, "en parfait
état", sortie et lue, selon Mme Prévot. "On était comme des gamins.
Même si notre quotidien est de retrouver des vestiges du passé, là
c'était inédit."Les quatre feuillets de "Tante Pete" sont
envoyés pour restauration aux Archives nationales. L'histoire est
finalement rendue publique quatre ans plus tard, le 6 février dernier.
Un quotidien britannique reprend l'histoire. Le web s'en saisit. Et les
petits-enfants du sergent Liepman sont rapidement retrouvés.On
apprend alors que le sous-officier, démobilisé en 1919, avait des
talents d'artiste, qu'il s'est de nouveau engagé pour la Seconde guerre
mondiale et qu'il est mort à 84 ans à Fort Worth (Texas) en 1980."Mon
grand-père ne parlait pas beaucoup de son expérience de guerre. Cette
histoire nous l'a fait connaître. On a ainsi su qu'il se trouvait dans
la même division que le futur président (Harry) Truman", se réjouit son
petit-fils C.J. Liepman."Pour cela, sa famille est heureuse
qu'il ait enterré la bouteille", poursuit-il, ajoutant: "J'espère qu'il
a aussi apprécié la bière!"

_________________
L'age de ma margot>>>>et oui


L'age de ma mylène
Invité Votez pour votre forum quotidiennement
Revenir en haut Aller en bas
http://nanjie1968.spaces.live.com/default.aspx
Nanjie
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6162
Age : 50
Localisation : POITIERS (86) FRANCE
Emploi/loisirs : adjointe de manager de caisses( en congé parental 3 ans ;)) ,ma famille,le net,le cinéma...
Humeur : top-délire
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Sam 5 Avr - 6:15

L'Afrique transposée sur la plage du Touquet par des sculpteurs sur sable




Par
la magie de l'art de 24 sculpteurs sur sable venus des quatre coins du
monde, l'Afrique, ses habitants, rites, animaux et légendes sont
transposés sur la plage du Touquet (Pas-de-Calais) jusqu'à fin août.Cette
brigade internationale a travaillé d'arrache-pied pendant deux semaines
jusqu'au 5 avril avec un sable spécial (aux grains carrés) provenant de
la carrière belge de Saint-Guibert, pour façonner ces quelque 200
sculptures regroupées en scènes évocatrices.Selon Jaap Cast,
responsable de la société Art Litium qui emploie ces sculpteurs, "une
préparation documentaire rigoureuse a permis de présenter des scènes
conformes à la réalité".Ici, ce sont les rites initiatiques des
jeunes Masaï (Kenya) avec leurs parents qui prélèvent du sang sur un
boeuf -sans le tuer- pour s'en nourrir. Là, ce sont des Dogons (Mali)
dans une maison à palabres interdite aux femmes et plus loin ce sont
les géants Dinkas (Soudan) qui pêchent dans les marais avec des nasses,
voisinant avec les tout petits Pygmées.Des pièces monumentales
reproduisent une falaise troglodytique des Dogons et un palanquin
transportant un roi Achanti (Ghana) couvert d'or et sa cour.La faune est très présente avec -clin d'oeil pour les enfants- un Tarzan au milieu des singes."Il
faut des travaux préparatoires avec dessins des scènes et des coffrages
pour durcir le sable. Ensuite, la durée d'exécution est variable. Je
peux faire un personnage simple en deux heures et demie mais pour des
représentations monumentales, on se relaie avec chacun sa spécialité",
précise le sculpteur ukrainien de Kharkov, Oleg Masalytine.Contrairement
à la plupart de ses camarades, il n'est pas spécialiste de la sculpture
sur sable. Il sculpte avec tous les matériaux (argile, bronze, pierre,
glace) mais trouve que le sable est "très agréable à travailler et
permet de fignoler les détails".Quelques-uns des sculpteurs
resteront au Touquet pendant toute la durée de l'exposition pour
effectuer les travaux de restauration indispensables. Même si ce sable
très compacté forme des blocs durs, les aléas climatiques (pluies
violentes, bourrasques) ne sont pas sans provoquer des dégâts.Le parcours fait l'objet d'un accompagnement sonore adapté et peut être illuminé pour des "nocturnes".La
première édition de cette manifestation l'an dernier avait été
consacrée à l'Egypte antique et avait attiré 120.000 visiteurs.(Digue
du Touquet près de l'Aqualud, tous les jours de 10H00 à 18H00, entrée:
6 euros réduction le matin, pour les enfants, seniors et groupes.

_________________
L'age de ma margot>>>>et oui


L'age de ma mylène
Invité Votez pour votre forum quotidiennement
Revenir en haut Aller en bas
http://nanjie1968.spaces.live.com/default.aspx
Nanjie
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6162
Age : 50
Localisation : POITIERS (86) FRANCE
Emploi/loisirs : adjointe de manager de caisses( en congé parental 3 ans ;)) ,ma famille,le net,le cinéma...
Humeur : top-délire
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Sam 5 Avr - 6:17

Colombie: manifestations pour les otages, les Français tentent de contacter les Farc




Des
dizaines de milliers de Colombiens ont manifesté vendredi pour la
libération de tous les otages, au lendemain de l'arrivée d'une mission
humanitaire menée par la France pour tenter d'entrer en contact avec la
Franco-Colombienne Ingrid Betancourt dont l'état de santé est critique.Les
Colombiens ont défilé dans les rues des grandes villes du pays pour
exiger la libération de quelque 2.800 otages que compte le pays, selon
les estimations officielles."Sauvons Ingrid Betancourt",
pouvait-on lire sur une affiche géante installée sur la façade de la
mairie de Bogota, place Bolivar, où environ cinq mille personnes
étaient réunies. Pour la première fois en Colombie, l'otage
Ingrid Betancourt était omniprésente, sur les pancartes, les affiches,
les vêtements des manifestants et les fenêtres des immeubles.Défilant
aux cris de "nous sommes tous Ingrid Betancourt", les manifestants
portaient de grandes pancartes de la Franco-Colombienne, otage des Farc
depuis plus de 6 ans et dont l'état de santé serait critique selon sa
famille.Les télévisions colombiennes ont rendu public vendredi
soir le diagnostic établi par un médecin des Farc, arrêté il y a deux
semaines par les autorités, qui a examiné Ingrid Betancourt à une date
indéterminée.Selon Helver Uriel Rodriguez, Mme Betancourt
souffre de douleurs aiguës sous les côtes au niveau du foie, d'une
inflammation du foie (probablement dus à l'hépatite B), de gastrite
chronique, d'une inflammation de l'oesophage, de douleurs d'estomac, de
deux types de paludisme dont celui appelé communément le "psalmodium
falciparum (malaria cérébrale)", de dénutrition et d'une irritation du
colon.Le docteur Camilo Novoa, consulté par l'AFP, a indiqué que
ce diagnostic démontre qu'Ingrid Betancourt souffre d'un grave problème
de paludisme qui n'a pas été soigné et qui a provoqué une inflammation
du foie. Cet état, selon le médecin, peut entraîner des accidents
rénaux, cardiaques et affecter tout le système nerveux central.Jeudi soir, la proposition du président du Venezuela Hugo Chavez
d'aller, avec son homologue français Nicolas Sarkozy, chercher en
Colombie Ingrid Betancourt a fait renaître l'espoir au sein de la
mission humanitaire dépêchée par la France.M. Chavez, qui entretient des contacts avec la guérilla, est le seul à avoir obtenu des Farc la libération d'otages colombiens.La soeur d'Ingrid Betancourt a appelé vendredi à Paris le président Sarkozy à "travailler" avec son homologue vénézuélien.Paris
attend toujours une réponse des Farc pour permettre à la mission
humanitaire dépêchée jeudi en Colombie d'entrer en contact avec Ingrid
Betancourt, a déclaré vendredi le ministre français des Affaires
étrangères Bernard Kouchner. La guérilla a jusqu'à présent
réitéré ses exigences visant à la création par le gouvernement
colombien d'une zone démilitarisée dans le sud-est du pays et a opposé
une fin de non-recevoir aux demandes de libération unilatérale de la
mission française.Jugeant ces conditions inacceptables, le
président colombien Alvaro Uribe a répondu vendredi qu'aucune zone du
pays ne sera démilitarisée en échange de négociations sur la libération
des otages des Farc et des guérilleros emprisonnés.Jeudi, le
site ANNCOL.EU (proche des Farc) a publié des accusations contre la
mission humanitaire "dangereuse" envoyée par le président Sarkozy,
qualifié pour l'occasion "d'ingénu".Dans ce texte l'ANNCOL
accuse également les négociateurs français d'avoir une responsabilité
dans la mort de Raul Reyes, à cause d'une communication téléphonique
interceptée par les services de renseignement colombiens permettant de
le localiser.Un avion français Falcon 50 est prêt depuis deux
jours à décoller pour se rendre à San José del Guaviare (sud-est), dans
la région où se trouverait Ingrid Betancourt, selon des médias
colombiens vendredi.A Paris, le fils d'Ingrid Betancourt,
Lorenzo Delloye, a estimé que la mission humanitaire envoyée par la
France était "la mission de la dernière chance".

_________________
L'age de ma margot>>>>et oui


L'age de ma mylène
Invité Votez pour votre forum quotidiennement
Revenir en haut Aller en bas
http://nanjie1968.spaces.live.com/default.aspx
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Sam 5 Avr - 7:00

Nanjie a écrit:
La difficile dépollution des zones naturelles de l'estuaire de la Loire





Depuis
la fuite de fioul dans une raffinerie de Donges, le nettoyage des
berges de l'estuaire de la Loire continue à monter en puissance mais
certaines zones naturelles sensibles, comme l'île de la Maréchale,
restent très difficiles d'accès.Sur cette île de la commune de
Frossay, au Sud de l'estuaire, les prairies humides verdoyantes sont
bordées par des étendues de roseaux, les roselières, souillées de fioul
sur trois kilomètres."Il faut plus d'une heure à pied pour s'y
rendre. Et si il est relativement simple d'enlever du pétrole sur des
plages, c'est plus difficile sur les roselières car on manque
d'expérience", constate Philippe Sauvage, chargé de mission pour le
Conservatoire de l'espace littoral et des rivages lacustres."C'est probablement la première fois qu'une telle pollution arrive dans un estuaire en France", note-t-il.Une
centaine d'hectares de terres ont déjà été touchés sur cette île où
paissent habituellement 600 vaches et où le silence est à peine troublé
par le vol de quelques oiseaux.Au loin, les cheminées de la
raffinerie Total de Donges rappellent l'origine de cette pollution: une
fuite de fioul lourd à la suite de laquelle une centaine de tonnes
d'hydrocarbures se sont répandus dans l'estuaire, souillé sur plus de
vingt kilomètres.Sur l'île de la Maréchale, le fioul a noirci
roseaux et étiers, ces entrées d'eau dans les terres qui alimentent
marais et prairies humides en eau.Près de trois semaines après
le début des chantiers de dépollution, des boudins gonglables blancs
censés retenir le fioul se balancent mollement tandis qu'une petite
équipe de nettoyage, seule sur le site, s'active.Ce jour-là, ils
sont 17 à travailler sur trois kilomètres de berges souillées sur un
total de 900 personnes mobilisées sur l'ensemble des zones polluées,
dont 200 sur l'île toute proche du Petit-Carnet, une zone plus
accessible.Les conditions de travail difficiles, le fioul qui
souille les combinaisons jaunes et le port du masque n'ont pas entamé
la bonne humeur de la dizaine de femmes qui nettoient les beqrges à la
truelle, à la lingette et à la cisaille."Nous avons commencé
cette zone il y a une semaine et nous essayons de dégager les berges le
plus possible", témoigne Cathy, une jeune intérimaire qui reste très
motivée car "c'est pour la bonne cause".Chaque jour, l'équipe débarque en bateau et les sacs des déchets collectés sont évacués par hélicoptère.Dans
cette zone naturelle fragile classée Natura 2000, "il faut parvenir à
nettoyer sans faire plus de dégâts que la pollution", explique Philippe
Sauvage.Si certains professionnels comptent sur la nature pour
aider à dépolluer les sites naturels, le but reste d'enlever un maximum
de fioul "mobilisable", c'est à dire qui n'est pas encore fixé sur les
berges.D'autant que l'arrivée, lundi, de grandes marées pourrait
polluer de nouvelles zones de la Maréchale, qui sera submergée à marée
haute. Tu parles d'un bordel ca encore!! Ca gache tout!

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Sam 5 Avr - 7:02

Nanjie a écrit:
Une bouteille enterrée: une lettre de 1918 à un soldat exhumée en Lorraine




Le
groupe de rock Police l'a chanté, l'Histoire a fait le reste: le
"Message in a bottle" enterré par un sous-officier américain en 1918 et
retrouvé lors de fouilles archéologiques en 2004 à Messein
(Meurthe-et-Moselle) a été communiqué à sa famille, au Texas, 90 ans
plus tard.A l'origine de cette belle fable, "Tante Pete",
d'Oklahoma City, envoie le 15 février 1918 une missive à son neveu, le
sergent Morres Vickers Liepman, mobilisé dans l'Est de la France pour
la Première guerre mondiale."En fait, la tante Pete s'appelait
Luna. Mais il était très courant pour une fille à cette époque-là de
porter un surnom de garçon", explique Cecil-Joseph (C.J.) Liepman, le
petit-fils du sergent, dans un entretien téléphonique au Texas avec
l'AFP.Luna narre au militaire les vicissitudes que la guerre
inflige à une femme aisée: il est "presque impossible d'obtenir de
l'aide domestique de quiconque" et "ceux que l'on peut encore embaucher
risquent d'être enrôlés à tout moment", "tout un tas de noirs (devant)
partir demain", observe-t-elle."Tante Pete" regrette aussi la
censure qui conduit l'armée à découper les lettres de son neveu. Elle
lui raconte enfin les chaussettes qu'elle tricote ou encore les progrès
du petit Louis en français.La missive se révèle finalement très
banale. Sa destinée l'est bien moins. Roulée dans une bouteille de
bière solidement refermée puis enterrée, elle va sommeiller
paisiblement durant 86 ans. Des fouilles préventives menées sur le site
de Messein la feront ressurgir en avril 2004."Ca s'est passé par
un matin brumeux de printemps lorrain", se souvient Marilyne Prévot,
archéologue à l'Institut national de recherches archéologiques
préventives. "J'ai d'abord cru que c'était une blague", convient-elle.Rapidement,
la bouteille est époussetée, son goulot brisé et la lettre, "en parfait
état", sortie et lue, selon Mme Prévot. "On était comme des gamins.
Même si notre quotidien est de retrouver des vestiges du passé, là
c'était inédit."Les quatre feuillets de "Tante Pete" sont
envoyés pour restauration aux Archives nationales. L'histoire est
finalement rendue publique quatre ans plus tard, le 6 février dernier.
Un quotidien britannique reprend l'histoire. Le web s'en saisit. Et les
petits-enfants du sergent Liepman sont rapidement retrouvés.On
apprend alors que le sous-officier, démobilisé en 1919, avait des
talents d'artiste, qu'il s'est de nouveau engagé pour la Seconde guerre
mondiale et qu'il est mort à 84 ans à Fort Worth (Texas) en 1980."Mon
grand-père ne parlait pas beaucoup de son expérience de guerre. Cette
histoire nous l'a fait connaître. On a ainsi su qu'il se trouvait dans
la même division que le futur président (Harry) Truman", se réjouit son
petit-fils C.J. Liepman."Pour cela, sa famille est heureuse
qu'il ait enterré la bouteille", poursuit-il, ajoutant: "J'espère qu'il
a aussi apprécié la bière!" Le choc et la joie que ca a du faire a la famille d'avoir eu ca!!

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Sam 5 Avr - 21:27

Dimanche 6 Avril

Lyon: cas mortel de méningite, étudiants vaccinés

400 étudiants des facultés de médecine et pharmacie étaient traités préventivement, suite au décès de l'un d'entre eux. Trois cas de méningites à méningocoque, de type B, ont été détectés à Lyon chez des étudiants de ces universités entre le 29 mars et le 3 avril. Un étudiant en 2e année de pharmacie a succombé, a annoncé la préfecture jeudi soir. Deux autres malades, hospitalisés, sont une étudiante en médecine de 20 ans et un autre étudiant en pharmacie. L'un de ces deux patients était toujours dans un état critique vendredi, alors que le troisième était dans un état stable et hors de danger, a fait savoir vendredi la Ddass du Rhône, sans plus de précisions. Vendredi, quelque 400 étudiants des facultés de médecine et de pharmacie de Lyon étaient sous traitement contre la méningite. Ils étaient reçus individuellement sur leur campus par une équipe médicale pour leur administrer un traitement antibiotique contre le méningocoque. "Ce matin, nous avons alerté toutes les Ddass ainsi que l'ensemble des Samu de France sur cette opération", a déclaré à Reuters le docteur Bruno Morel, directeur de la cellule régionale d'épidémiologie. Le 29 mars, un étudiant en 2e année de pharmacie a été retrouvé mort au matin dans son lit par un entraîneur, alors qu'il participait à un stage sportif en Isère. "Il a été atteint par une forme particulièrement virulente de l'infection, appelée 'purpura fulminans' qui l'a tué en quelques heures. L'infection à méningocoque a été diagnostiquée après sa mort", a expliqué Daniel Floret, infectiologue expert auprès de la Direction générale de la santé. L'étudiant dans un état critique a également été touché par cette forme très sévère. Les autorités sanitaires ont souligné qu'il était trop tôt pour savoir si les trois cas sont liés, bien que le sérogroupe du méningocoque, le type B, soit le même. L'enquête épidémiologique a révélé que ces trois cas de contamination, recensés entre le 29 mars et le 3 avril, et tous âgés de 20 ans, avaient fréquenté deux soirées étudiantes organisées dans des restaurants de la ville et auxquels ont participé quelque 400 jeunes gens. La Ddass a diffusé trois numéros de téléphone où sont dispensées des informations sur cette épidémie : 04 72 61 40 19 ou 04 72 61 39 32 ou 04 72 61 39 44.

Les manifestations lycéennes se poursuivent

Pour la 3e fois de la semaine, des manifestations de lycéens se sont déroulées dans plusieurs villes. Des défilés ont eu lieu dans plusieurs villes comme à Créteil (500 personnes), Melun (300), Noisy-le-Grand, Drancy, Gagny et St-Denis (un millier pour ces 4 villes), selon des sources policières. Des rassemblements ont été organisés devant différents établissements du Val-de-Marne à Vitry-sur-Seine, Ivry-sur-Seine, Thiais, Cachan, Alfortville. De nombreux lycées sont bloqués dans toute la région parisienne. A Paris, le rectorat fait état de septs établissements bloqués. Selon des sources officielles (police, rectorat), de nombreux incidents ont eu lieu autour des établissements pendant la journée de vendredi. Les syndicats lycéens considèrent que les 8.830 suppressions de postes prévues dans les lycées "sont une véritable saignée, une atteinte au service public d'éducation". "Sur la lancée actuelle, d'ici à 2012, ce sont 85.000 postes d'enseignants en moins avec 150.000 élèves en plus dans le système scolaire", assure dans Le Monde, daté du 4 avril, Alain Olive, secrétaire général de l'Unsa. "Et ça va être chaud, car cela concerne non seulement les enseignants et les élèves, mais aussi les parents et les collectivités territoriales", ajoute-t-il. Les syndicats lycéens veulent également engager sans tarder des discussions avec le ministère de l'Education nationale sur la réforme du baccalauréat professionnel, le "bac pro", annoncée, selon eux, sans concertation.

Grèves chez Picard et à la Redoute

Des débrayages ont perturbé le fonctionnement d'un certain nombre de magasins Picard samedi matin. Chez Picard Surgelés, la grève pour les salaires et les conditions de travail a débuté vendredi dans quelques entrepôts et s'est étendue samedi aux magasins, à l'appel de FO, la CFDT et la CGT. Plusieurs centaines de salariés de la Redoute, en grève pour les salaires depuis mardi, ont manifesté vendredi devant le siège de leur entreprise à Roubaix. Débrayages chez Picard: "Nous sommes très satisfaits car c'est la première fois que nous faisons une action nationale en commun alors que cela fait des années que nous nous battons", a expliqué Evelyne Siguet, déléguée FO. "Un très grand nombre de salariés ont débrayé et il y a eu des fermetures de magasins pendant quelques heures ou la matinée complète", a-t-elle affirmé. D'après la CFDT, "cinq magasins ont été fermés et plus d'une centaine touchés" par le mouvement. De son côté, la direction faisait état de 49 magasins touchés, "dont trois fermés dans la matinée à Paris". Selon Boris Merlino, responsable CGT, "la direction a fait pression depuis une semaine de manière disproportionnée envers les salariés" pour freiner le mouvement, allant, selon Evelyne Siguet, "jusqu'au harcèlement". "A l'issue de la cinquième réunion de négociation, la direction a proposé 3% d'augmentation et une hausse de 3% de la prime de froid que touchent seulement 10% des salariés, mais rien sur les conditions de travail, notamment en magasins où entre 2 et 8 personnes doivent tout faire tourner", selon FO. Picard Surgelés comte au total 720 magasins et 3.800 salariés. Grève à la Redoute: Plusieurs centaines de salariés de la Redoute en grève depuis mardi, rejoints par du personnel de Vert Baudet et des Aubaines, ont manifesté vendredi à Roubaix pour réclamer une augmentation de 150 euros net par mois, l'embauche de 300 intérimaires et le paiement des heures de grève. La direction de la société de vente à distance leur a proposé une hausse générale de 1,2% par mois avec un minimum de 18 euros mensuels, une somme "ridicule", selon le délégué CGT Fabrice Peeters, porte-parole de l'intersyndicale CGT-Sud-CFDT-CFTC-FO-Upar. La direction propose par ailleurs l'embauche de 30 à 40 personnes à Wattrelos (Nord). Les salariés ont voté en assemblée générale la reconduit du mouvement pour lundi. Selon Fabrice Peeters, la mobilisation est "de plus en plus forte" en raison du "ras-le-bol de se faire presser au boulot et de voir qu'à la fin du mois, on y arrive de moins en moins". La Redoute emploie environ 5000 personnes et appartient à Redcats, la société de vente à distance de PPR (Fnac, Conforama, Gucci).

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
Sevy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6389
Age : 36
Localisation : Ex.Expat : Irlande
Emploi/loisirs : Emploi: Assistante Bilingue Loisirs: Lecture anglaise, le net
Humeur : Bizarre
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Dim 6 Avr - 8:06

Dimanche 6 Avril - Suite

Gandrange: 575 suppressions d'emploi confirmées

La direction d'ArcelorMittal a confirmé vendredi à Metz la fermeture partielle de l'usine de Gandrange. Une fermeture qui entraîne 575 suppressions d'emploi. Les syndicats du site ArcelorMittal de Gandrange (Moselle) seront reçus par Nicolas Sarkozy lundi à 17h à l'Elysée, a indiqué la CGT. Des salariés de l'aciérie ont saccagé vendredi le bureau du directeur, débordements condamnés par la direction française du N°1 mondial de la sidérurgie. Le comité d'entreprise, vendredi à Metz, s'est tenu en l'absence des délégués CGT qui ont voulu rentrer dans la salle avec la soixantaine de salariés venus manifester devant le groupement des entreprises sidérurgiques et minières où elle avait lieu. "Le CE a été ouvert, il y a une déclaration de la CGT et de la CFE-CGC pour dire que ce n'était pas la peine de nous raconter ce qu'on savait déjà. On a dit qu'on était contre et le président a clôturé le CE", a dit à la sortie Patrice Devoti, délégué de la CFDT. La tension était vive à la sortie de la réunion entre les manifestants de la CGT et les élus de la CFDT, qualifiés de "collabos" et de "vendus" par les premiers. Le groupe avait annoncé en janvier dernier son intention de fermer l'aciérie et le train à billettes (petites barres) de Gandrange , jugés non rentables, pour ne laisser subsister que le laminoir à couronnes et à barres, ainsi que le centre de recherche-développement. L'intersyndicale de Gandrange avait présenté mi-mars un projet qui prévoyant un investissement de 40 à 45 millions d'euros pour éviter la restructuration, soit 10 millions de moins que le coût de la fermeture partielle de l'usine. Le plan avait été rejeté par la direction. La CGT avait présenté début mars son propre projet alternatif, incluant un investissement de 110 à 120 millions d'euros pour la construction d'un nouveau four électrique 'tout ferraille'". Plan également rejeté.

Aventure Grand Nord: Fabien Docet secouru

Fabien Docet, qui traversait en solitaire le Grand Nord canadien entre Pacifique et Atlantique, a été secouru samedi. Le marcheur et ses quatre chiens étaient bloqués depuis plusieurs jours sans vivres par moins 40 degrés dans le Parc du caribou, dans la province de Manitoba, région inhabitée, sauvage et peuplée de loups. Il a lancé par téléphone satellite un SOS à ses proches en France auxquels il a transmis sa position relevée par GPS, ce qui a aidé les secours. L'Anjevin, qui traversait à pied et en solitaire la région depuis juillet 2007, a été secouru par hélicoptère dans la région septentrionale de la baie d'Hudson. Une chaîne de solidarité s'était immédiatement formée depuis son village de Saint-Philbert-du-Peuple, dans le Maine-et-Loire, jusqu'au Grand Nord canadien, où des amis sur place ont alerté la Gendarmerie Royale Canadienne de Churchill, la capitale de l'ours blanc située à 200 km. "Je me suis fait piéger en empruntant un itinéraire erroné que m'avait conseillé un vieux chasseur de caribous, dans cette région sauvage où il n'y a pas âme qui vive, plus de pistes ni de chemins", a raconté Fabien Docet par téléphone à l'AFP. "Terrain très accidenté, tornades de neige, forêts au maillage très serré. Je mettais des heures, en constants allers-retours, pour transporter, pièce par pièce, mes 150 kg de barda. Mes luges ne passaient plus et mes chiens s'affaiblissaient par manque de nourriture. Je progressais d'à peine 5 km par jour pour enfin tomber dans un cul-de-sac inextricable, entre deux lacs gelés", a-t-il ajouté. L'aventurier y établit donc un bivouac d'où il ne bouge plus. Homme et animaux ont rejoint aujourd'hui sains et saufs le rivage de la baie d'Hudson par la voie des airs. Fabien Docet prépare sa nouvelle étape. Il espère arriver à Québec au mois de juillet pour les festivités du 400e anniversaire de la fondation de la ville.

La flamme olympique à Paris sous surveillance

3.000 policiers et gendarmes sont mobilisés lundi à Paris pour protéger la flamme olympique qui arrive de Londres. La préfecture de police de Paris, confirmant les infos du Figaro de samedi, a précisé qu'elle bénéficiera d'une sécurité rapprochée particulièrement conséquente dans un périmètre de 200 mètres. Elle partira du premier étage de la Tour Eiffel, lundi à 12h35, relayée sur 28 km dans le sud-ouest de la capitale avant d'arriver au Stade Charléty. Son périmètre sera sécurisé par un cordon de motards (65), un cordon de pompiers joggeurs (100), un cordon de policiers en rollers (100), des véhicules de CRS (32 pour 160 hommes) et de compagnies de sécurisation (16 véhicules). Plusieurs centaines de policiers seront réparties tout le long du trajet. A cela s'ajouteront trois vedettes de la brigade fluviale, un hélicoptère et la garde républicaine à cheval, a précisé la préfecture. Les Renseignements généraux s'attendent dès dimanche, "à des manifestations diverses" lors du Marathon de Paris. L'organisation de défense de la presse, Reporters sans frontières (RSF), a proposé jeudi aux participants de porter ce jour-là le tee-shirt qu'elle a mis en vente pour dénoncer les violations des droits de l'Homme en Chine.

_________________
Valentine est née le 21 février 2012 à Brest, France


Alison est née le 3 avril 2006 à Wexford, Irlande
Revenir en haut Aller en bas
Nanjie
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6162
Age : 50
Localisation : POITIERS (86) FRANCE
Emploi/loisirs : adjointe de manager de caisses( en congé parental 3 ans ;)) ,ma famille,le net,le cinéma...
Humeur : top-délire
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   Dim 6 Avr - 14:19

Un accident de manège fait 16 blessés légers











Seize adolescents ont été légèrement blessés dimanche dans un accident de manège à Saint-Maximin, dans le Var




Selon
les premiers éléments de l'enquête, suite à l'emballement du moteur
d'un manège à balancier rotatif, les adolescents auraient glissé au
sol, d'une hauteur de 2 à 3 mètres.

La ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie a demandé une "enquête
immédiate" et demandé l'interdiction "jusqu'à nouvel ordre" ce type de
manège, appelé Wingsurfer.





Le manège, qui fonctionne normalement
à 24 tours/minute, s'est mis à tourner à 45 tours/minute avant que le
responsable de l'attraction ne stoppe l'alimentation, a précisé le
lieutenant-colonel Hervé Bouticourt, adjoint au commandant du
groupement de gendarmerie du Var.

L'attraction, qui était installée dans une fête foraine, va être
inspectée. Elle aurait été contrôlée fin janvier début février, selon
le maire de Saint-Maximin.

Les blessés souffrent de contusions, selon les premiers diagnostics. Ils ont été emmenés verse les hôpitaux de la région.

_________________
L'age de ma margot>>>>et oui


L'age de ma mylène
Invité Votez pour votre forum quotidiennement
Revenir en haut Aller en bas
http://nanjie1968.spaces.live.com/default.aspx
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Revue de Presse des Actualités en France   

Revenir en haut Aller en bas
 
Revue de Presse des Actualités en France
Revenir en haut 
Page 5 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Revue de presse : Montres magazine (HS n°2 - 2007)
» Revue de Presse sur le Vinao/Vito
» Revue de Presse - Patek Philippe
» Petite revue de presse utile de l'Internet résilient, prepper, autosuffisant, etc
» Quelle revue ou magazine spécial montre...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Expats Réunis :: Actualités :: Actualités :: Revue de Presses-
Sauter vers: